La saison dernière, les joueurs du FC Barcelone avaient dû faire une haie d'honneur à leurs homologues madrilènes au stade Santiago Bernabeu : le Real avait, en effet, été sacré une semaine plus tôt. Une véritable humiliation pour les Catalans... Mais la vengeance est un plat qui se mange froid, et samedi passé, ils ont eux-mêmes humilié les Madrilènes en leur infligeant un cinglant 2-6. " Premier set ", diront les amateurs de tennis. En réalité, c'est bien plus que cela.
...

La saison dernière, les joueurs du FC Barcelone avaient dû faire une haie d'honneur à leurs homologues madrilènes au stade Santiago Bernabeu : le Real avait, en effet, été sacré une semaine plus tôt. Une véritable humiliation pour les Catalans... Mais la vengeance est un plat qui se mange froid, et samedi passé, ils ont eux-mêmes humilié les Madrilènes en leur infligeant un cinglant 2-6. " Premier set ", diront les amateurs de tennis. En réalité, c'est bien plus que cela. " On a accompli un pas de géant vers le titre ", savourait PepGuardiola. En effet, l'écart entre les deux prétendants est désormais de sept points alors qu'il ne reste que sept matches à jouer. " C'est le coup de grâce ", affirme sans hésiter GérardPiqué qui, en inscrivant le sixième but, a aussi porté à 100 le nombre de buts inscrits par le Barça dans la Liga cette saison. " On a démontré qui méritait le titre ", jubilait LionelMessi, auteur d'un doublé, tout comme ThierryHenry. Même CarlesPuyol a marqué : son premier but de la saison. Le comble, c'est que pour une fois, SamuelEto'o est resté muet devant les filets adverses, mais il n'en rendait pas moins hommage à son entraîneur : " Guardiola a été tactiquement parfait. " On en oublierait presque de signaler que GonzaloHiguaín avait ouvert la marque et que, paradoxalement, le Barça a peut-être dévoilé l'un de ses rares points faibles : les ballons aériens dans son rectangle. Mais à part cela, quelle démonstration ! " On est impuissant devant une telle facilité ", reconnaissait Raul. Il y avait 58 ans que le Real n'avait plus subi une telle dégelée. Or, l'équipe était en pleine forme : sur les 18 rencontres précédentes, elle en avait remporté 17, pour un seul partage dans le derby contre l'Atletico. En fait, depuis sa prise en charge en décembre 2008, JuandeRamos ne s'est incliné que deux fois en Liga : au Camp Nou pour son maidenmatch et samedi passé. Dès le coup de sifflet final, des milliers de sympathisants de Barcelone ont afflué vers la fontaine de Canaletas. D'autres attendaient le retour des joueurs à l'aéroport El Prat. Ils pourraient déjà être champions le week-end prochain, en cas de défaite madrilène à Valence. RAUL (31 ans) a disputé son 27e clásico et inscrit dix buts entre 1995 et 2008. ARJENROBBEN (25 ans), qui s'était occasionné une déchire au triceps de la jambe droite voici 15 jours, était rétabli juste à temps pour affronter le Barça. RAFAEL MARQUEZ (30 ans), le défenseur mexicain du FC Barcelone, s'est blessé contre Chelsea. Il va être opéré du genou gauche et sera indisponible entre huit et dix semaines. Saison terminée, donc. LEOFRANCO (31 ans), le gardien argentin de l'Atletico Madrid qui arrive en fin de contrat, a déclaré vouloir quitter le club malgré la proposition de reconduction qui lui a été faite. HEDWIGES MADURO (24 ans), le milieu de terrain néerlandais du FC Valence, est sorti indemne d'un accident de voiture dans la banlieue de la ville. FRÉDÉRICKANOUTÉ (31 ans), l'attaquant malien du FC Séville, a de nouveau été décisif : un assist et un but dans la victoire 0-2 à Villarreal qui rapproche son équipe de la Ligue des Champions. BARCELONE, à l'image de son rival l'Athletic Bilbao, a fait confectionner un maillot spécial pour la finale de la Coupe. Les Blaugranas ont prévu une tournée lucrative aux Etats-Unis l'été prochain, mais la grippe mexicaine les fait tout à coup hésiter. RECORD : le total historique de buts en une saison de Liga est de 107. Il appartient au Real Madrid de John Toshack. Il reste quatre matches au Barça (100 buts) pour le battre. DANIEL DEVOS