Comment gère-t-on le passage d'un rôle de journaliste radio à celui de " consultant " télé ?

Je suis ravi. Quand Michel Lecomte me l'a proposé, le but était de donner un peu plus de vie à un match qui, sur papier, ne semble pas toujours sexy. Je n'ai pas la prétention d'être un ancien joueur de haut niveau qui discute de tactique. Par contre, je connais cette série sur le bout des doigts. J'ai des relations avec les joueurs, les membres de staff, les dirigeants. La D1B parle au grand public grâce aux clubs francophones ou à d...

Je suis ravi. Quand Michel Lecomte me l'a proposé, le but était de donner un peu plus de vie à un match qui, sur papier, ne semble pas toujours sexy. Je n'ai pas la prétention d'être un ancien joueur de haut niveau qui discute de tactique. Par contre, je connais cette série sur le bout des doigts. J'ai des relations avec les joueurs, les membres de staff, les dirigeants. La D1B parle au grand public grâce aux clubs francophones ou à des formations comme Roulers, OHL, le Cercle ou l'Antwerp dont les noyaux comportent beaucoup de francophones. Le rôle a été bien défini dès le départ. Ma plus-value, je l'apporte via mes connaissances et des anecdotes glanées, notamment avec ma séquence radio Trajectoires (rencontre avec des joueurs à la carrière atypique, dont certains ont atterri dans les divisions inférieures, ndlr). Si je sais que l'Antwerp mise sur ses flancs pour marquer, je ne vais pas me priver de le dire. Mais, encore une fois, je ne joue pas le rôle de l'expert tactique. J'en avais parlé à Michel et je lui avais expliqué que j'étais intéressé car l'exercice de la télé est différent de la radio et je suis en quête de nouvelles expériences. Il y a une équipe de commentateurs et, en m'ayant intégré de manière hybride, j'apprends avec Vincent Langendries et Pierre Deprez. J'essaie d'apporter modestement un autre regard. La D1B est passionnante. Je préfère commenter Antwerp-Tubize que Lokeren-Mouscron. Il y a du spectacle et du talent, avec des jeunes qui auraient leur place en D1A. Tactiquement, quand tu affrontes quatre fois la même équipe, tu dois être innovant. Les clubs de D1B sont contents de cette visibilité. Et quand l'un d'eux évoluera un échelon plus haut, on reviendra en terrain connu. J'ai beaucoup donné avec la promotion du livre reprenant les interviews de Trajectoires, l'EURO, la reprise du championnat, ... En janvier, je vais relancer la rubrique. J'ai encore des candidats sur ma liste. Oui, pour septembre ou octobre 2017. J'ai un autre projet avec une personnalité du foot belge pour les vacances d'été. C'est aussi pourquoi j'ai mis Trajectoires entre parenthèses. " Je préfère commenter Antwerp-Tubize que Lokeren-Mouscron. " PASCAL SCIMÈ