Quand le lundi 1er mars, il a signé son contrat avec la fédération togolaise (FTF), JeanThissen (63 ans) se doutait bien qu'il n'allait pas vivre 18 mois de tout repos. Il avait beau avoir le soutien du ministre des Sports, Christophe Tchao, et du président de la Fédération, le colonel Rock Gnassingbé, il savait qu'il devrait faire face à des problèmes extrasportifs. Cela fait quelque temps que la crise couve au sein de la fédération au point que le 25 août dernier, une délégation de la FTF a été conviée par la FIFA à Zurich. En gros...

Quand le lundi 1er mars, il a signé son contrat avec la fédération togolaise (FTF), JeanThissen (63 ans) se doutait bien qu'il n'allait pas vivre 18 mois de tout repos. Il avait beau avoir le soutien du ministre des Sports, Christophe Tchao, et du président de la Fédération, le colonel Rock Gnassingbé, il savait qu'il devrait faire face à des problèmes extrasportifs. Cela fait quelque temps que la crise couve au sein de la fédération au point que le 25 août dernier, une délégation de la FTF a été conviée par la FIFA à Zurich. En gros, les dirigeants de la fédération mondiale ont indiqué les mesures à prendre afin de stabiliser le fonctionnement de la FTF. Thissen est-il une des victimes de tous ces problèmes internes ? En tout cas, il a fait l'office d'une campagne de dénigrement juste avant le match capital contre le Maroc. Mercredi dernier, le quotidien marocain Le Temps annonçait que les responsables de la FTF avaient temporairement suspendu Thissen... en raison de problèmes de santé dont ils ne tenaient pas à révéler la nature. Information démentie par les médias togolais qui avaient vu que le coach s'était vu interdire l'accès au centre d'entraînement ! Ils n'ont pas cru non plus Henri Dessong Djagba, un membre de la FTF, qui a rapporté des propos déplacés du coach qui aurait déclaré : " Le Togo est un pays pauvre et ne peut prétendre aller à la Coupe du Monde. " Malade, Thissen ? " Lorsque je suis arrivé à Lomé le jeudi 20 août, j'avais un mal de gorge qui s'est transformé en angine mais après trois ou quatre jours, j'étais complètement rétabli pour le début du stage. Je me suis présenté au centre d'entraînement et on n'a pas voulu me laisser entrer, soi-disant parce que je risquais de contaminer toute l'équipe. Comme si j'allais prendre ce risque-là. "Le lendemain, le coach s'est de nouveau vu refuser l'entrée au centre d'entraînement, chose qu'il a fait constater par huissier. Manifestement, la FTF avait décidé que Thissen ne dirigerait pas les Eperviers contre les Lions de l'Atlas. " Quand je suis arrivé à l'hôtel où l'équipe devait se retrouver, je ne figurais même pas sur la liste des chambres. J'ai eu beau insister, j'ai fini par sortir ma carte de crédit pour payer la note. " Tous ces événements ont obligé la fédération à publier un communiqué : " Jean Thissen est indisponible pour le match contre le Maroc. Il est malade. Un bilan de santé effectué ces derniers jours remet en cause sa disponibilité à conduire les Eperviers pour ce match. Il estime qu'il n'est pas malade, mais nous lui avons demandé de produire une contre-expertise. "Thissen : " J'ai fourni ce document, attestant que j'étais apte à effectuer mon métier d'entraîneur professionnel. Je l'ai remis après avoir consulté Dégnon Amédégnato, qui est le président de l'ordre national des médecins. " Cela aussi n'a servi à rien : Tchanilé Bana a pris place sur le banc. Tandis que le Gantois Adekamni Olufadé, blessé, n'a pas joué... NICOLAS RIBAUDO