Après une saison décevante, qui ne lui a rapporté aucun trophée, le Sporting tentera de récupérer son rang. Il compte pour cela sur un nouvel entraîneur, HugoBroos, qui a fini par aboutir là où beaucoup l'annonçaient depuis de nombreuses années. Un nouvel entraîneur est souvent synonyme d'un nouveau système de jeu. On connaît les principes du Brabançon: que ce soit à Bruges ou à Mouscron, il a toujours été fidèle au 4-4-2, à l'exception des six derniers mois au Canonnier où il a opté pour un 4-5-1 pour pallier à une carence de résultats. A Anderlecht, durant la période de préparation, il a aussi essayé le 4-3-3, mais ne le maintiendra sans doute pas. Broos a l'habitude de rester fidèle à un schéma (et à des joueurs) lorsque la bonne formule a été trouvée. Il ne varie pas en fonction de l'adversaire ou selon le fait que l'on joue à domicile ou en ...

Après une saison décevante, qui ne lui a rapporté aucun trophée, le Sporting tentera de récupérer son rang. Il compte pour cela sur un nouvel entraîneur, HugoBroos, qui a fini par aboutir là où beaucoup l'annonçaient depuis de nombreuses années. Un nouvel entraîneur est souvent synonyme d'un nouveau système de jeu. On connaît les principes du Brabançon: que ce soit à Bruges ou à Mouscron, il a toujours été fidèle au 4-4-2, à l'exception des six derniers mois au Canonnier où il a opté pour un 4-5-1 pour pallier à une carence de résultats. A Anderlecht, durant la période de préparation, il a aussi essayé le 4-3-3, mais ne le maintiendra sans doute pas. Broos a l'habitude de rester fidèle à un schéma (et à des joueurs) lorsque la bonne formule a été trouvée. Il ne varie pas en fonction de l'adversaire ou selon le fait que l'on joue à domicile ou en déplacement. DEFENSEUne chose est sûre: le Sporting abandonnera la défense à cinq ou à trois chère à Anthuenis pour passer à une défense à quatre en zone. Dans les buts, le poids des ans ne semble pas avoir de prise sur DeWilde, qui demeure l'un des gardiens les plus sûrs de pays et devrait conserver son poste de titulaire. A droite, on devrait retrouver Crasson, toujours fidèle au poste. Junior pourrait le doubler, le cas échéant. Dans l'axe central, DeBoeck apportera toute son expérience. Avec qui formera-t-il la paire? Avec Doll, qui est l'un des défenseurs les plus intransigeants du pays et avec qui il a l'habitude de jouer, ou avec le Finlandais Tihinen, qui n'a sans doute pas été acheté pour faire banquette mais qui, blessé, n'a pas pu être essayé durant la période de préparation? Ilic, que Broos voit davantage comme défenseur central qu'à gauche, et Traoré, sont des doublures possibles. Pour le poste d'arrière gauche, l'entraîneur a obtenu in extremis l'engagement de MichalZewlakow, car il estime le jeune Deschacht encore trop tendre. ENTREJEUUn ou deux demis défensifs? C'est la grande question que se pose encore l'entraîneur. La première solution permet de mieux approvisionner les attaquants, mais n'offre peut-être pas toutes les garanties sur le plan défensif. La deuxième solution pose le problème de manière inverse. En clair, et compte tenu du fait que Hasi devra probablement se contenter d'un rôle de remplaçant, cela revient à se demander: Baseggio jouera-t-il à côté de Vanderhaeghe ou devant lui? La déclaration de Broos, selon laquelle il attend de Baseggio qu'il oriente le jeu, offre déjà un élément de réponse. La tradition offensive du Sporting laisse également présager que l'on optera pour l'audace. Un moment, il fut envisagé de faire descendre De Bilde d'un cran pour lui confier le rôle de meneur de jeu, mais cette option semble abandonnée. On parle toujours de l'engagement possible de Kolousek pour remplir le rôle autrefois dévolu à Stoica. A droite, Broos est embêté par la longue suspension de Dindane et le retard conditionnel de Mornar. Il pourrait opter (temporairement?) pour le polyvalent Hendrikx sur ce flanc. A gauche, Seol devrait retrouver un poste qu'il avait occupé avec bonheur pendant la Coupe du Monde. Le jeune Kolar, qui a participé au Championnat d'Europe des -19 ans, est une réelle promesse. Le problème de Broos sera de trouver un équilibre: s'il opte pour Mornar (ou Dindane) à droite et pour Seol à gauche, les flancs pourraient être trop offensifs et le 4-4-2 de départ se transformerait rapidement en 4-2-4. Avec pour conséquence que Vanderhaeghe et Baseggio seraient noyés dans l'axe. ATTAQUEDe Bilde associé à Jestrovic ou à Zane? Le Yougoslave a l'avantage d'être très apprécié de Broos et est un buteur d'instinct, mais il reste sur une saison entière durant laquelle il n'a pratiquement pas joué. L'Australien est l'un des premiers transferts réalisés par le Sporting et incarne le profil du joueur recherché depuis le départ de Koller: un élément de grande taille, mais habile des pieds, que ce soit en déviation ou dans la conservation du ballon. Troisième solution: un duo Jestrovic-Zane, mais les deux hommes sont-ils complémentaires? CONCLUSIONIndividuellement, la qualité est présente comme chaque année. Reste à trouver la cohésion. Lorsque Broos avait succédé à Leekens à Mouscron, l'assimilation d'un nouveau système de jeu en 4-4-2 avait pris six mois. A Anderlecht, on ne peut évidemment pas attendre aussi longtemps. Daniel Devos