Avec le départ de Michal Zewlakow à Anderlecht, il aurait pu occuper le poste d'arrière gauche à Mouscron. Mais il a choisi une autre voie. Dimanche prochain, et pour autant qu'il soit titularisé, Jimmy Hempte foulera bien la pelouse du Canonnier, mais sous le maillot de La Gantoise. "J'ai beau affirmer le contraire: il est clair que ce sera un match particulier pour moi", reconnaît ce jeune citoyen d'Estaimpuis. "Mais je ne veux pas trop regarder dans le rétroviseur. J'ai opté pour La Gantoise et, pour l'instant, je ne le regrette pas".
...

Avec le départ de Michal Zewlakow à Anderlecht, il aurait pu occuper le poste d'arrière gauche à Mouscron. Mais il a choisi une autre voie. Dimanche prochain, et pour autant qu'il soit titularisé, Jimmy Hempte foulera bien la pelouse du Canonnier, mais sous le maillot de La Gantoise. "J'ai beau affirmer le contraire: il est clair que ce sera un match particulier pour moi", reconnaît ce jeune citoyen d'Estaimpuis. "Mais je ne veux pas trop regarder dans le rétroviseur. J'ai opté pour La Gantoise et, pour l'instant, je ne le regrette pas". Produit du Futurosport et habitant du Hainaut Occidental, l'Excelsior aurait pourtant constitué le choix le plus logique pour Jimmy Hempte. Mais, au moment des négociations, on a eu du mal à concilier les points de vue. "En début de saison dernière, je jouais en Réserve à Mouscron", explique le joueur. "En décembre, on m'a proposé un contrat professionnel de... trois ans. Je souhaitais un contrat de plus courte durée, qui inciterait l'entraîneur à m'aligner plus régulièrement. Si je ne perçais pas dans les mois à venir, j'aurais alors été libre de mes mouvements. C'est surtout sur la durée du contrat que les négociations ont échoué. Puisque l'Excel ne voulait pas entendre parler d'uncontrat d'un an, j'ai essayé de couper la poire en deux, et j'ai proposé de signer pour deux ans. On m'a répondu: -Si tu acceptes deux ans, tu peux accepter trois ans!". Face aux réticences du joueur, la sanction a été immédiate. "On m'a mis la pression pour que je signe avant le 1er janvier. J'ai refusé et j'ai été relégué dans le noyau B. Je n'ai pas pu accompagner l'équipe en stage en Espagne et j'ai dû m'entraîner durant quatre mois avec l'équipe Réserve, sans pouvoir participer aux matches. En fin de saison, on a accepté que j'aille m'entraîner et jouer avec les Réservistes des Buffalos". Jimmy Hempte affirme qu'au moment où il a refusé la proposition mouscronnoise, il n'avait pas encore d'autre contact. "La Gantoise s'est manifestée après le 1er janvier. D'une certaine manière, je prenais donc un risque. Mais, au cours des mois précédents, j'avais très rarement reçu ma chance à l'Excelsior. Avec une seule présence dans les 16 et très peu d'entraînements avec le noyau A, je n'avais pas l'impression de jouir d'une grande confiance de la part de Hugo Broos. Avec le contrat de trois ans que l'on me proposait, j'avais deviné les intentions du club: on m'aurait fait mûrir sur le banc pendant deux ans et on m'aurait éventuellement essayé en équipe Première pendant la troisième saison. Je n'avais pas envie d'attendre aussi longtemps: je voulais jouer tout de suite. J'ai 20 ans, c'est maintenant que je dois forcer mon destin. Pas à 22 ou 23 ans. Peut-être qu'avec l'arrivée de Lorenzo Staelens j'aurais reçu ma chance plus rapidement, mais j'assume mon choix. J'ai déjà pu jouer les matches amicaux, l'Intertoto et le premier match de championnat avec La Gantoise. Je suis satisfait et je continuerai à travailler pour mériter la confiance de Jan Olde Riekerink. La nouvelle politique qu'adoptera éventuellement Mouscron ne me concerne plus".