" A l'image des Brésiliens, les Argentins s'exportent à merveille. Bien formés, modernes, doués, ils détiennent d'énormes atouts. Anderlecht a raison d'exploiter ce filon actuellement. Il y a bien longtemps déjà, en 1982, j'ai fait la connaissance d'un ambassadeur du football argentin : Osvaldo Ardiles. Paul Van Himst et moi étions consultants pour Sport 80 (ancêtre de Sport/Foot Magazine) durant la Coupe du Monde espagnole et on a rencontré le médian Ardiles, ...

" A l'image des Brésiliens, les Argentins s'exportent à merveille. Bien formés, modernes, doués, ils détiennent d'énormes atouts. Anderlecht a raison d'exploiter ce filon actuellement. Il y a bien longtemps déjà, en 1982, j'ai fait la connaissance d'un ambassadeur du football argentin : Osvaldo Ardiles. Paul Van Himst et moi étions consultants pour Sport 80 (ancêtre de Sport/Foot Magazine) durant la Coupe du Monde espagnole et on a rencontré le médian Ardiles, Diego Maradona et leur coach, Luis Menotti. C'était un jour ou deux après Argentine-Belgique, match inaugural du Mundiespana. On a accédé facilement au terrain d'entraînement des champions du monde en titre grâce à un film. En 1981, Van Himst avait participé au tournage de A nous la victoire ( Escape to victory) réalisé par John Huston avec la participation de stars du grand écran comme Sylvester Stallone, Max Von Sydow, Michael Caine, Carole Laure, etc. Le scénario était simple : préparer une évasion d'un camp de prisonniers tout en gagnant un match de foot contre les Nazis. Les vedettes du ballon rond à l'affiche s'appelaient Pelé, Bobby Moore, Ardilès, Van Himst, etc. A Barcelone, l'Argentin reconnut Paul et l'invita à le rejoindre sur la pelouse à la fin de l'entraînement. J'ai suivi Popol qui m'a présenté à Ardiles. Les deux amis ont évoqué le tournage de leur film qui se déroula en Hongrie et en Roumanie. J'ai alors découvert la magnifique personnalité d'Ardiles. Champion du monde en 1978, il était la figure de proue de Tottenham. Or, à cette époque, la guerre des Malouines opposait l'Angleterre à l'Argentine. Londres avait envoyé toute une armada pour reprendre le contrôle de ces îles revendiquées et envahies par Buenos-Aires. Les yeux embués par l'émotion, Osvaldo nous parla longuement de son cousin, José, pilote de chasse dans la force aérienne argentine. Son avion fut abattu et ce père de deux enfants y laissa la vie. Osvaldo était très marqué et ce drame, en plus de la bonne tenue des Diables Rouges, et du but d' Erwin Vandenbergh, explique probablement en partie une des plus grandes victoires (0-1) de notre équipe nationale. Ardiles était un médian intelligent qui après avoir bien réussi en Angleterre (avec Tottenham il gagna entre autres la Coupe de l'UEFA en 1984 après un succès contre Anderlecht coaché par... Van Himst puis joua pour les Blackburn Rovers, Queens Park Rangers et Swindon) se lança dans la carrière de coach. A 58 ans, il doit certainement être aussi intéressant qu'en 1982. "NÉ EN 1941, HEYLENS FUT UN EXCELLENT BACK DROIT (67X DIABLE ROUGE, ÉQUIPE D'EUROPE 65, MONDIAL 70 AU MEXIQUE, 7 TITRES ET 3 COUPES DE BELGIQUE AVEC ANDERLECHT). COACHA UNE DOUZAINE DE CLUBS (PASSA 5 ANS AU LOSC ET FUT COACH BELGE 1984 À SERAING)PIERRE BILIC