" A mes yeux, Moussa Dembélé fait partie, avec Thomas Vermaelen et Dries Mertens des trois meilleurs joueurs que la Belgique a fournis aux Pays-Bas ces dernières années ", commente Jan-Hermen de Bruijn, rédacteur en chef du mensuel Elf. " Il y a une image que je retiens de lui, tout comme bon nombre de suiveurs du championnat hollandais, sans doute, c'est...

" A mes yeux, Moussa Dembélé fait partie, avec Thomas Vermaelen et Dries Mertens des trois meilleurs joueurs que la Belgique a fournis aux Pays-Bas ces dernières années ", commente Jan-Hermen de Bruijn, rédacteur en chef du mensuel Elf. " Il y a une image que je retiens de lui, tout comme bon nombre de suiveurs du championnat hollandais, sans doute, c'est ce but extraordinaire qu'il marqua au tout début de la compétition 2008-2009 sur le terrain de Willem II. Ce dribble où il passe et repasse la moitié de l'équipe adverse, avant de mettre la balle au fond, je n'ai vu qu'un seul joueur le faire durant ces dix dernières années : Zlatan Ibrahimovic face à un certain Davy Schollen qui jouait alors à NAC Breda. " C'est durant cette campagne-là que Dembélé livra son meilleur football. Il est vrai qu'il évoluait alors dans une formation à qui tout réussissait. Avec, comme point d'orgue, un titre de champion sous Louis van Gaal. " Je pense que ce dernier convenait bien à Dembélé, ainsi qu'autres autres jeunes du cru qu'étaient Maarten Martens et Mounir El Hamdaoui, celui-là même qui vient d'être transféré à l'Ajax. Le technicien hollandais a toujours su s'y prendre avec les jeunes, comme il l'a montré au Bayern Munich la saison passée avec Thomas Müller. Van Gaal est quelqu'un de très strict, qui tient les joueurs de près. Sous cet angle-là, il est aux antipodes de Ronald Koeman, qui lui a succédé à Alkmaar. Celui-là était adepte d'une discipline librement consentie et tout s'en est allé à vau-l'eau, surtout en ce qui concerne les jeunes. De là, selon moi, les difficultés éprouvées, par Dembélé à cette époque. Suite à la venue de Dick Advocaat, il y a eu un mieux chez lui mais on n'a sans doute pas retrouvé le joueur qui avait éclaboussé de sa classe le championnat des Pays-Bas un an avant. Je crois que Moussa, de même qu'El Hamdaoui, avaient vraiment besoin d'un nouveau défi. Et ils sont tous deux dans le bon jusqu'à présent : le Marocain aura été avec Luis Suarez l'un des artisans de la qualification de l'Ajax pour la Champions League au détriment du Dynamo Kiev et Dembélé a fait d'entrée de jeu fureur avec Fulham. Je ne suis dès lors pas surpris qu'il ait récidivé en équipe nationale. " BRUNO GOVERS