Le championnat a repris ses droits le week-end passé. Comme chaque année, l'été a été marqué par des feuilletons à rebondissements. Le FC Valence a longtemps cru devoir se séparer de DavidVilla pour assainir les finances du club. Il a finalement trouvé les moyens pour le conserver, et samedi, le meilleur buteur de l'Euro 2008 a démontré qu'il avait toujours la tête à Valence : il a ouvert la voie d'un premier et large succès face à Majorque.
...

Le championnat a repris ses droits le week-end passé. Comme chaque année, l'été a été marqué par des feuilletons à rebondissements. Le FC Valence a longtemps cru devoir se séparer de DavidVilla pour assainir les finances du club. Il a finalement trouvé les moyens pour le conserver, et samedi, le meilleur buteur de l'Euro 2008 a démontré qu'il avait toujours la tête à Valence : il a ouvert la voie d'un premier et large succès face à Majorque. CristianoRonaldo devait, théoriquement, rallier le Real Madrid. Lors du tournoi de tennis de Wimbledon, le président Ramon Calderon avait même annoncé à RafaelNadal que... c'était fait. Comme quoi, même les présidents feraient mieux de tourner sept fois leur langue dans leur bouche avant de parler. En cas d'arrivée de la star portugaise, Robinho aurait dû plier bagage, malgré la prolongation de contrat qu'il a signée. En fin de compte, ce n'est pas le Real Madrid qui a demandé à Robinho de partir mais le joueur brésilien qui a manifesté son envie de s'en aller. La raison n'était pas tellement sportive, mais financière : à Chelsea, qui a proposé 25 puis 32 millions, il aurait pu gagner annuellement 6 millions d'euros pendant cinq ans (le salaire des galactiques du Real Madrid), alors qu'au stade Santiago Bernabeu, il ne se situe qu'en huitième position des salaires avec ses 2,1 millions annuels (même RoystonDrenthe gagne plus que lui). SamuelEto'o, lui, était censé se chercher un autre club. Cinq minutes après son entrée en fonction, le nouvel entraîneur du FC Barcelone PepGuardiola déclara qu'il ne compterait pas sur Ronaldinho, Deco et Eto'o. Le premier est aujourd'hui à l'AC Milan, le second à Chelsea et le troisième... toujours au Camp Nou. Le Camerounais avait de telles exigences salariales qu'aucun autre club, excepté le champion... d'Ouzbékistan qui vient d'engager Rivaldo, était disposé à l'accueillir. Faute d'autres solutions pendant l'été, Guardiola a bien été obligé de l'aligner pendant les matches amicaux et le 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, où Eto'o a marqué comme il respirait. Guardiola s'est tout bonnement déclaré enchanté par le rendement et le comportement du Camerounais. DAVID VILLA (26 ans) restera à Valence : le Real Madrid a proposé 47 millions, mais le club ché a refusé. BêTENOIRE : la commission du calendrier avait réservé un début de championnat piège au Real Madrid. Il y avait 17 ans que les Merengues ne s'étaient plus imposés au Riazor de La Corogne. RAFAEL VAN DER VAART (25 ans) a loupé le début du championnat : un carton rouge, reçu lors de la deuxième manche de la Supercoupe contre Valence, lui a valu une suspension. JOSICO (33 ans), le milieu de terrain de Villarreal, rejoint LuisAragonés à Fenerbahçe. EVER BANEGA (18 ans), le jeune Argentin du FC Valence, jouera cette saison à l'Atletico Madrid sous forme de location. Il avait été acheté 18 millions d'euros à Boca Juniors à l'époque de RonaldKoeman et avait signé pour 5 ans et demi, mais s'était retrouvé sur le banc après le départ de l'entraîneur néerlandais. TOM DE MUL (22 ans), qui avait promis de se décider au retour des JO, a choisi de rester au FC Séville malgré l'intérêt de Malaga et de Valladolid qui souhaitaient le louer. Fort de ses bonnes prestations en Chine, il tente donc un challenge difficile. En tout cas, il n'a pas été retenu pour le match contre Santander. Mémé Tchité est monté au jeu à la 51e alors que le score n'avait pas évolué. RAUL (30 ans) n'effectue pas encore son retour en équipe nationale, malgré le changement d'entraîneur. VicenteDelBosque a appelé deux nouveaux : le jeune médian offensif du FC Séville DiegoCapel (20 ans) et le médian défensif de Bilbao AndoniIraola (26 ans). DANIEL DEVOS