On parle beaucoup d'un boycott des JO de Pékin. Les Diables olympiques doivent-ils y participer ?
...

On parle beaucoup d'un boycott des JO de Pékin. Les Diables olympiques doivent-ils y participer ?Jean- FrançoisdeSart : La décision n'est pas de notre ressort. Ce n'est pas à nous à poser un jugement de valeur. Le président du COIB, Pierre-Olivier Beckers, a d'ailleurs fait une déclaration dans ce sens. Si des voix s'élèvent en faveur d'un boycott des JO, je constate qu'elles émanent très peu de Belgique. Etquelleestvotreopinionpersonnelle ?J'estime qu'il ne faut pas mélanger le sport et la politique. Ce n'est pas à nous à faire pression sur les gouvernements. C'est facile d'utiliser le sport et les sportifs pour des combats politiques, mais on pourrait aussi décider d'un embargo sur les produits chinois, par exemple. Seulement, là, on toucherait aux intérêts économiques de bon nombre de sociétés, et ce serait beaucoup plus délicat. Nepasaller àPékin,ceseraitévidemmentbriserlerêvedetouslesfootballeursquiontparticipé àlaqualification,maispeut-onpasseroutreauxquestionsd'éthique ?Ce ne sont pas les sportifs qui décideront, de toute façon. Il est clair que, pour les footballeurs, ce serait un coup très dur. Mais ce le serait encore davantage pour les autres athlètes sans doute ou les nageurs, par exemple, pour qui les JO représentent la principale compétition au monde et l'aboutissement de quatre années de travail. Sans parler d'une idée française de boycotter la cérémonie d'ouverture, certainsathlètesallemandsontsuggérédeporterunbraceletvertetbleu,poursensibiliserlesspectateursettéléspectateurs àlaquestiondesdroitsdel'homme. Ce serait, à priori, une action plus positive. C'est peut-être une bonne idée. Mais cet acte aurait-il, à terme, un impact sur le gouvernement chinois ? Pourrevenir àl'aspectsportif :StevenDefour adéclaré,lasemainedernière,qu'ilaimeraitbienparticiperauxJOmaisquelesdatescoïncidentavecletourpréliminairedelaLiguedesChampions, uneéchéancepourlaquelleils'estbattutoutelasaison. Achoisir,ilprivilégieraitleStandard. Je ne sais pas s'il aura le choix. Des accords ont été pris avec la Ligue Professionnelle, pour envoyer la meilleure équipe possible aux JO. Le règlement UEFA est également très clair : les joueurs ne peuvent pas refuser. En Belgique, les clubs pourront reporter leur match de championnat s'ils ont deux sélectionnés, mais je ne pense pas que ce soit d'application pour la Ligue des Champions. Toutefois, je peux comprendre le dilemme qui trotte dans la tête de Steven. DANIEL DEVOS