Le week-end prochain, le Club se rend à Anderlecht. En jeu, la deuxième place et un billet pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions.
...

Le week-end prochain, le Club se rend à Anderlecht. En jeu, la deuxième place et un billet pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Que pensez-vous d'Anderlecht ? Jacky Mathijssen : Suite à ses problèmes, Anderlecht a dépensé près de dix millions en transferts... Mais peu importe la somme : il a utilisé l'enveloppe réservée à son éventuelle participation à la C1, nous pas. Un exemple : contrairement au Sporting, nous estimions le prix de Théréau trop élevé. Nous avons donc privilégié la piste Sterchele. Anderlecht règle toujours ses problèmes en achetant, le Club cherche d'autres voies. En cas de nul, il y aura peut-être un double match de barrage ? Volontiers ! Nous sommes capables de nous imposer. J'imagine qu'avec la finale de la Coupe et l'EURO en vue, notre adversaire est nerveux vu la lourdeur de l'agenda. Un billet pour la Ligue des Champions constitue-t-il une consolation pour le titre perdu ?Pendant dix ou douze semaines, nous sommes restés en tête. Nous pouvions être champions, à condition de continuer. Dans nos confrontations directes, le Standard a été un rien meilleur. Il mérite donc son titre. Une deuxième place serait belle pour nous, une troisième ne signifierait pas que nous avons moins bien travaillé. Pourquoi avez-vous perdu cinq matches sur sept à un moment donné ?Nous étions pourtant meilleurs que quand nous gagnions... Je pourrais parler de méforme. Je n'en sais rien. Chaque équipe traverse de telles périodes. Peut-être l'équipe ne disposait-elle pas des joueurs qui auraient pu la secouer, lui donner des idées, lui rendre sa fraîcheur... Votre gardien reste sur une saison superbe. Le vendre vous offrirait un beau budget transferts ? Trois gardiens de qualité, c'est du luxe. Si Stijn veut partir, le moment est idéal. J'en tiens compte. Peut-être faut-il accorder sa chance à un autre gardien de talent. Cela coûterait quelques points car Stijnen en a gagné beaucoup, mais un autre joueur peut sans doute compenser cette perte à un autre poste. Où Karel Geraerts doit-il jouer ? Ce choix lui appartient. Il a encore quelques matches mais il écoute trop ceux qui disent : " Tu n'arrives plus au rectangle ". Il devrait répondre : " Je joue selon mes qualités ". Je ne vois pas pourquoi Karel ne serait pas bon au milieu défensif. Il y a été formé. Marquer et être le héros, c'est agréable. Mais tôt ou tard, il doit trancher et me dire où il veut jouer : " Je suis meilleur là, j'en assume les conséquences ". Ou : " Tu es l'entraîneur, place-moi où bon te semble ". PETER 'T KINT