Que retenez-vous après deux semaines de travail ?
...

Que retenez-vous après deux semaines de travail ?Rien que du positif, tant en matière d'état d'esprit que sur la qualité du jeu produit. Le seul bémol, c'est l'arrêt de Nicolas Frutos, qui souffre de frottements au talon et qui sera privé de séances de préparation jusqu'à la mi-juillet au bas mot. Ce qui devrait le priver logiquement de la première sortie européenne du club. Kanu, particulièrement en verve lors des premiers matches amicaux, constitue-t-il une solution de rechange suffisante à vos yeux ?A 20 ans, le Brésilien, doté d'un potentiel intéressant, est essentiellement un avant en devenir. A plus ou moins long terme, c'est un garçon capable de rendre de fieffés services au Sporting. Mais à brève échéance, son concours seul ne suffit pas. Il faut une alternative. La solution ne viendra pas de l'Espagnol Pedro Garcia Delgado, qui est passé complètement à côté de son sujet à Knokke. En revanche, quelques jeunes y ont fait bonne impression. Comme Cédric Ciza, Adaon Kalala, Gideon Boateng et Olivier Mukendi. Qu'attendez-vous d'eux ?Si la direction m'avait consulté à leur propos au terme de la saison passée, je ne me serais sans doute pas opposé à un départ. Certains me faisaient bondir en sélection Espoir. Comme Ciza, justement, qui tacklait à l'africaine, les deux pieds en avant. A partir du moment où, pour faire nombre, je les ai incorporés dans le noyau de Première, j'ai été très agréablement surpris par tous ces garçons, âgés de 17 ou 18 ans à peine. Le contraste est saisissant et ceci me conforte dans l'idée qu'il faudrait reconsidérer, au RSCA sûrement, le championnat des Espoirs. Ces garçons doivent être confrontés à une plus rude opposition, sinon ils perdent leur temps. Anderlecht vient d'engager un deuxième élément du Brussels en la personne d'Arnaud Sutchuin. Mais il ne sera pas versé dans le groupe pro. Pourquoi ?Au même titre que Gil Servaes, que nous sommes allés chercher au FC Dender, l'ex-Molenbeekois compte, certes, quelques matches de D1 dans les jambes. Mais dans la mesure où l'effectif, aussi bien en défense que dans l'entrejeu, est suffisamment étoffé pour aborder les premiers rendez-vous du calendrier, j'ai à c£ur que ces garçons fassent d'abord leurs preuves chez les B, où nous avions de toute façon besoin d'une injection qualitative. S'ils s'y mettent en évidence, rien ne s'opposera par la suite à leur passage en A. BRUNO GOVERS