Les joueurs de D1 sont montés le week-end dernier sur le terrain avec un t-shirt portant le logo de la Coupe du Monde 2018 : un geste vraiment important ?
...

Les joueurs de D1 sont montés le week-end dernier sur le terrain avec un t-shirt portant le logo de la Coupe du Monde 2018 : un geste vraiment important ?Très important car il marque officiellement le soutien de la Ligue Pro. C'était une façon de dire : -Cette fois, on est vraiment parti. D'autres actions vont suivre : des spots télé à partir du 10 mai sur la RTBF, RTL, VTM et la VRT. Et des annonces dans tous les journaux entre le 15 et le 20 mai. Le point sur les stades ?Là aussi, on avance. Nous avons remis à Michel Platini des lettres de 6 bourgmestres qui s'engagent à bâtir un stade conforme avant 2016 : à Anvers, Bruges, Genk, Bruxelles, Charleroi et Liège. Maintenant, nous sommes en chasse de 16 complexes d'entraînement car il faut des infrastructures de très bon niveau pour les équipes qui participeront à cette Coupe du Monde : terrains, vestiaires, infrastructure presse, etc. Ce sera l'occasion de rénover les installations de clubs comme Gand, Westerlo ou Mons, qui se sont déjà montrés intéressés. Et nous descendrons aussi dans les stades de D2. Il faut 16 sites aux Pays-Bas et 16 chez nous. Les milieux politiques et économiques réagissent-ils comme vous le souhaitiez ?Tout à fait. Le projet Mondial 2018 figure dans l'accord de gouvernement et de grosses sociétés se sont engagées en tant que sponsors de l'aventure. Sepp Blatter suggère à l'Espagne de déposer sa candidature : une mauvaise chose pour le projet belgo-hollandais ?C'est fort politique. Il y a de gros problèmes entre la FIFA, la fédé espagnole et le gouvernement de ce pays, qui veut s'immiscer dans les affaires de la fédération. La FIFA ne veut pas en entendre parler et, avec l'UEFA, elle a carrément menacé l'Espagne d'exclusion de l'EURO 2008. En suggérant à l'Espagne de déposer une candidature pour 2018, la FIFA montre son soutien à la fédération plutôt qu'au gouvernement. Selon vous, qui seront finalement les autres candidats ?Seule l'Australie s'est déjà déclarée - alors que son gouvernement n'a pas donné son accord. L'Angleterre va le faire. Peut-être aussi l'Espagne, la Russie et le Canada ou les USA. Le timing peut être important : il ne faut se déclarer ni trop tôt, ni trop tard. Les Anglais attendent que nous le fassions pour nous suivre. Et nous préférons attendre qu'ils le fassent avant nous... Si vous étiez toujours secrétaire général de l'Union Belge, quelle serait votre position dans le dossier de la sélection olympique ?Il faut tenir compte de tous les points de vue, notamment l'image de la Belgique à l'étranger. Mais il arrive un moment où il faut défendre à fond les intérêts des clubs. Les Hollandais le font. PIERRE DANVOYE