En août, les supporters de Parme avaient poussé un soupir de soulagement. Lorenzo Sanz, l'ancien président du Real Madrid, avait fait une offre pour le rachat du club. L'Espagnol avait promis de payer le montant global dans les plus brefs délais et d'embaucher trois joueurs de format pour rehausser le niveau de l'équipe.
...

En août, les supporters de Parme avaient poussé un soupir de soulagement. Lorenzo Sanz, l'ancien président du Real Madrid, avait fait une offre pour le rachat du club. L'Espagnol avait promis de payer le montant global dans les plus brefs délais et d'embaucher trois joueurs de format pour rehausser le niveau de l'équipe. Suite à la faillite de Parmalat, dont le club faisait partie, tout s'est précipité. En 1993, Parme avait encore remporté la Coupe des Vainqueurs de Coupes, contre l'Antwerp. En 1995 et 1999, il s'était adjugé la Coupe de l'UEFA. L'année dernière, il a été éliminé en demi-finales de cette épreuve, après avoir pris la mesure du Standard, notamment. En championnat, par contre, Parme a lutté pour le maintien jusqu'à la dernière journée. Le club est géré par un curateur depuis janvier 2004. En juin 2005, celui-ci a officiellement mis le club en vente. Le curateur, Enrico Bondi, avait conclu un premier accord avec un entrepreneur italien, Gaetano Valenza, mais l'affaire avait capoté, Valenza n'ayant pas versé d'argent aux dates prévues. Deux mois plus tard, Bondi tombait d'accord avec Renfisa Inversiones, un groupe d'investissements de Lorenzo Sanz. Le prix de vente s'élevait à 27,5 millions. Sanz a d'abord versé un million d'euros puis une tranche de 6,5 millions. A deux reprises, la date butoir de paiement du solde a été repoussée. Sanz devait finalement tout verser avant le 16 janvier mais on n'a rien vu venir. Le temps presse, pour Parme. En l'espace d'un an, le club a accumulé une dette fiscale de 8,5 millions. Il est une fois de plus menacé par la rétrogradation en championnat. L'année dernière, il n'a évité celle-ci que par deux matches de barrage contre Bologne. Auteur de 23 buts en championnat, Alberto Gilardino avait eu une part considérable dans le maintien. L'AC Milan a versé 20 millions l'été dernier pour les services du buteur. Las, il n'y a pas de nouveau Gilardino à Parme. L'international Bernardo Corradi, transféré de Valence, est le meilleur réalisateur du club avec six buts. Parme a en plus la plus mauvaise défense de Série A.G. FOUTRÉ LECCE a renvoyé son entraîneur pour la deuxième fois cette saison. Angelo Greguccia été remercié après 5 matches, durant lesquels il n'a pris qu'un point. Silvio Baldinien a gagné 12 lors des 16 suivants et est renvoyé pour la troisième année de rang. L'année passée, il a été limogé de Parme, la saison précédente de Palerme. Roberto Rizzo est le troisième coach de la saison. Joueur, il était un produit de l'école des jeunes de Lecce. Il a tout gagné avec les Espoirs ces quatre dernières années et a permis à de nombreux jeunes d'éclore au plus haut niveau. COUPE D'ITALIE. Quarts de finale aller : Milan-Palerme 1-0, Udinese-Sampdoria 1-1, Juventus-AS Rome 2-3. La Lazio, où Gaby Mudingayia disputé la totalité du match, a fait match nul 1-1 contre l'Inter, tenant de la Coupe. Matches retour le 1er février. LA FIORENTINA a embauché Per Kroldrup, le défenseur central danois d'Everton. Il a coûté 4 millions. LA LAZIO a débauché Riccardo Bonetto, un défenseur d'Empoli. Bonetto était titulaire. Auparavant, il a notamment joué pour Beveren. PAOLO DI CANIO (Lazio) est suspendu pour un match. Le 17 décembre, après le match contre la Juventus, il avait fait le salut nazi aux supporters. LUIGI DEL NERI a été limogé par Palerme immédiatement après son match contre Sienne. Il n'aura tenu que 9 mois. Giuseppe Papadopulo lui succède. G. FOUTRÉ