La saison dernière, après la trêve, on a vu apparaître le phénomène des " équipes B ". Pour des raisons encore obscures, certains clubs ont aligné des équipes affaiblies au coup d'envoi. Un connaisseur du foot, avec des années d'expérience au sein des sociétés de paris Ladbrokes et Bingoal parle du " coup classique des équipes B ". Il dit avoir des forts soupçons qu'un circuit de paris illégaux est présent en Belgique. " Les plus gros gains ne sont pas réalisés en disant qui va perdre ou gagner mais également en donnant le résultat du match. Si l'une des deux équipes est beaucoup plus faible que l'autre, on a davantage de chances d'avoir un gros score. Si on sait cela à l'avance, on peut parier pas mal d'argent su...

La saison dernière, après la trêve, on a vu apparaître le phénomène des " équipes B ". Pour des raisons encore obscures, certains clubs ont aligné des équipes affaiblies au coup d'envoi. Un connaisseur du foot, avec des années d'expérience au sein des sociétés de paris Ladbrokes et Bingoal parle du " coup classique des équipes B ". Il dit avoir des forts soupçons qu'un circuit de paris illégaux est présent en Belgique. " Les plus gros gains ne sont pas réalisés en disant qui va perdre ou gagner mais également en donnant le résultat du match. Si l'une des deux équipes est beaucoup plus faible que l'autre, on a davantage de chances d'avoir un gros score. Si on sait cela à l'avance, on peut parier pas mal d'argent sur ce fait-là ". Quelqu'un de bien introduit dans le milieu nous confirme qu'il existe un circuit de paris organisé au plan mondial par des Asiatiques. On peut y parier sur les rencontres de football de la plupart des championnats du monde, y compris belge. Cela se passe via internet et la carte de crédit. En devenant client, vous recevez un code et pouvez participer. Le système fonctionne un peu comme la bourse. Miser sur une équipe consiste à acheter des actions de cette équipe, miser sur des matches consiste à acheter des paquets d'actions. Sur cette base, les cours fluctuent et peuvent être consultés à tout moment en ligne. Le fait que beaucoup de participants misent sur la victoire d'une équipe fait diminuer le cours de cette équipe et augmenter le cours de son adversaire. La manipulation des rencontres par la mafia du jeu se fait en infiltrant les clubs et/ou en achetant des joueurs. C'est du big business et le foot belge est intéressant car en crise et meilleur marché par rapport à d'autres compétitions. Lors des rencontres où il y a " quelque chose de louche ", que la mafia ait les choses entièrement en mains ou en partie seulement, on utilise les réseaux qui vont en premier lieu miser sur l'équipe qui " plus que probablement " perdra le match. Cela manipule le cours de cette équipe. Finalement, peu avant le coup d'envoi, on re-balance tous les paris sur l'autre équipe dont le cours s'est alors envolé. Parfois des millions de parieurs en même temps. Si les choses ne vont pas " dans le bon sens ", certains n'hésitent pas à utiliser des moyens ultimes, comme couper l'électricité pour que le match soit rejoué. Cela s'est passé il y a quelques années lors d'un derby londonien. Les bookmakers officiels doivent céder 10 à 20 % des mises à l'Etat. Le circuit asiatique organisé ne le fait pas et constitue une concurrence déloyale pour les sociétés de paris qui respectent la législation. Le fait que des Chinois soient mêlés au circuit illégal n'a rien d'étonnant : " Tous les Chinois devenus riches dans les années 90 ont procédé comme les oligarches en Russie, d'une manière pas très nette aux yeux des règles en vigueur en Occident ", dit quelqu'un à l'ambassade de Belgique à Pékin. " La société chinoise est une société amorale, à l'écart des bonnes pratiques en affaires ; ce qui est encore différent d'une société immorale, qui n'a pas de bonnes m£urs. En affaires, mentir, tricher et copier ne sont pas vus de manière aussi négative que chez nous ". Un diplomate aux Affaires étrangères à Bruxelles : " Chez les Chinois, c'est tout ou rien. S'ils décident de faire quelque chose, ils doivent avoir tout à dire. En cas de conflits, ils peuvent être assez durs. En ce sens, je peux m'imaginer l'impression laissée par ce Chinois à Geel ou dans les autres clubs. Il est bien possible que lui-même n'en soit absolument pas conscient. Car pour lui, ce comportement est normal ".