Quels sont vos hobbies?

Davy Theunis (23 ans): Je m'occupe beaucoup de poissons d'aquarium. Je fréquente régulièrement un snooker et, récemment, j'ai acheté une oldtimer que j'ai retapée moi-même, ce qui m'a pris beaucoup de temps.
...

Davy Theunis (23 ans): Je m'occupe beaucoup de poissons d'aquarium. Je fréquente régulièrement un snooker et, récemment, j'ai acheté une oldtimer que j'ai retapée moi-même, ce qui m'a pris beaucoup de temps. Imaginez que vous n'ayez pas réussi de carrière en football. Que feriez-vous maintenant?J'ai suivi une formation de travail du métal, option outillage. J'aurais probablement travaillé dans ce secteur. Je suis actuellement des cours du soir de gestion d'entreprise. Je veux absolument les poursuivre car j'estime capital d'avoir quelque chose en mains pour ma reconversion. Beaucoup oublient que la vie n'est pas finie après leur carrière sportive. Evidemment, j'ai toujours rêvé de devenir footballeur professionnel. J'ai commencé à jouer à l'âge de six ans, pour imiter mes voisins. Je me suis affilié à Kieldrecht puis j'ai rejoint les jeunes de Beveren. Cette étape était déjà l'accomplissement d'un rêve.Comment décririez-vous Mariska?Elle s'occupe très bien de moi. Elle est très maternelle. Elle fait vraiment ce qu'elle peut pour nous trois.Vous connaissez-vous depuis longtemps?Huit ans, déjà. Nous nous sommes connus à la kermesse de Kieldrecht. Je n'avais que 15 ans mais Mariska est devenue mon grand amour et l'est restée.Etes-vous romantique?Pas vraiment, je pense. Il nous arrive d'aller dîner en tête à tête mais je ne suis certainement pas un grand romantique. Peut-être Mariska le regrette-elle parfois mais j'espère que ces dîners à deux compensent le reste (il rit). Pour moi, le moment le plus romantique a eu lieu lors du réveillon 2001. Je lui ai demandé sa main. Nous nous marions le 31 mai prochain. Nous attendons l'événement avec impatience. Comment Mariska peut-elle vous surprendre?(Il réfléchit longuement). Elle le fait par tellement de choses! Le week-end, quand je reviens à la maison, par exemple, elle a dressé une jolie table et préparé une fondue pour deux. Qu'est-ce qui peut vous énerver?Chez Mariska? Qu'elle sache parfois tout mieux que tout le monde. Elle insiste jusqu'à ce qu'elle obtienne gain de cause. (Mariska : "C'est vrai. Il faut toujours que j'aie raison").Quelle est la sensation ultime, pour vous?J'aimerais sauter en parachute. Je suis d'un naturel aventurier et si j'en ai l'occasion, je ne refuserai certainement pas. J'ai même demandé quelques adresses à quelqu'un qui a déjà sauté. Le parachutisme me paraît plus spectaculaire que le saut à l'élastique. Après tout, on saute d'un avion! éa doit donner de fameuses émotions.Pour quelle femme échangeriez-vous Mariska?(Il réfléchit). Pour personne, au fond, car elle m'offre tout ce dont j'ai besoin... Etes-vous un père sévère?Sur certains points, oui. Je punis Femke quand c'est nécessaire. Elle a un an et demi et il est temps qu'elle apprenne ce qui est permis ou non, qu'elle connaisse les limites à ne pas franchir. Notez qu'après, je lui parle, je lui donne un bisou et tout est oublié. L'honnêteté et la politesse sont des valeurs que je souhaite lui inculquer.Quels rêves aimeriez-vous réaliser?Rester footballeur professionnel le plus longtemps possible. Sur le plan privé, nous voulons faire construire. Enfin, je veux que ma petite famille continue à ne manquer de rien.Comment vivez-vous la profession de votre ami?Mariska De Jaeck (23 ans): Facilement! Je ne peux pas me plaindre. Davy est souvent à la maison, comparé aux gens qui travaillent du matin au soir. Son hobby l'accapare, évidemment, car il se rend régulièrement au magasin avec son père, pour acheter des poissons. Quelles sont vos principales occupations?Le ménage et Femke, surtout. Avant, j'ai travaillé dans un salon de coiffure, puisque j'avais étudié pour cela, mais ça ne me convenait pas. Je travaille maintenant à temps partiel comme employée. C'est l'idéal. Je trouve important de m'occuper de ma fille. Elle ne doit pas aller à la crèche. D'ailleurs, à peine est-elle debout que la maison se transforme en plaine de jeux car elle est très active. Je range et je nettoie quand elle dort.Etes-vous sportive?Je l'ai été. J'ai fait de l'équitation et j'ai suivi des cours dans un fitness. Mais depuis la naissance de Femke, je n'en ai plus le loisir.Aimez-vous le football?éa ne m'intéresse pas vraiment. C'est triste de devoir l'avouer mais je suis honnête! Je connais Davy depuis qu'il évolue en Scolaires et j'ai toujours assisté à ses matches. Mais ne me demandez quand même pas d'expliquer la règle du hors-jeu car j'en serais incapable. Le football m'intéresse si Davy joue. Sinon... Par exemple, Davy regarde les matches de l'équipe nationale en bas, et moi, je monte. Si vous deviez emmener un seul objet sur une île déserte, que choisiriez-vous?Ma fille! Davy se débrouille bien tout seul... Et si je ne peux pas emmener une personne? Du chocolat, alors: j'en suis dingue! C'est une drogue!Qui aimeriez-vous rencontrer?(Elle réfléchit). Brad Pitt, pour son physique. Parlez-nous de Davy...Il est enjoué mais négligent! Je suis franche. Par exemple, quand il mange du yogourt, il laisse le pot vide sur l'armoire au lieu de le jeter directement à la poubelle.Est-il coquet?Oui, il passe plus de temps que moi devant le miroir. Ses cheveux doivent être bien arrangés, il va au solarium. Oui, il est coquet.Estimez-vous les vêtements et le physique importants?Oui, bien sûr. J'aime le shopping, même si je n'ai pas beaucoup de temps. Le samedi, j'en fais régulièrement avec ma mère et ma grand-mère.Qu'aimez-vous vraiment faire?M'installer confortablement dans un fauteuil avec une théière. J'aime mon intérieur. Davy aime sortir, mais moi, je préfère flâner à la maison, en pyjama, et regarder un bon film à la télévision.Imaginez que Davy ait l'opportunité d'aller à l'étranger. Tout abandonner vous poserait-il problème?Je l'accompagnerais certainement mais j'en souffrirais quand même. Davy s'entraîne tous les jours. La femme, elle, reste seule. ( Davy : "Tout dépend aussi du pays où on réside. Je pèserai toutes mes décisions avec Mariska. Tout ne tourne pas autour de moi. L'essentiel, c'est le bonheur de ma famille").Comment Davy peut-il vous surprendre?( Davy rit: "Peut-être en jetant mon pot de yogourt dans la poubelle, pour changer"?) En allant chercher les petits pains et les croissants à la boulangerie, le dimanche matin. Davy n'est jamais allé chercher un pain. Ilse Peleman