Un peu plus de deux mois après la finale de l'Euro 2008, l'Espagne étrennait son titre de champion d'Europe à Murcie, face à la Bosnie-Herzégovine. Un adversaire qui, d'habitude, ne lui pose guère de problèmes. Surtout lorsqu'elle évolue à domicile. Pourtant, samedi passé, la Selección (coachée pour la première fois en match officiel par VicenteDelBosque) a souffert. Elle n'a dû son salut qu'à l'opportunisme de DavidVilla : le meilleur buteur du Championnat d'Europe, toujours lié au FC Valence malgré le forcing effectué par le Real Madrid, a d'abord loupé un penalty mais s'est racheté en deuxième mi-temps en inscrivant l'unique but du match. ...

Un peu plus de deux mois après la finale de l'Euro 2008, l'Espagne étrennait son titre de champion d'Europe à Murcie, face à la Bosnie-Herzégovine. Un adversaire qui, d'habitude, ne lui pose guère de problèmes. Surtout lorsqu'elle évolue à domicile. Pourtant, samedi passé, la Selección (coachée pour la première fois en match officiel par VicenteDelBosque) a souffert. Elle n'a dû son salut qu'à l'opportunisme de DavidVilla : le meilleur buteur du Championnat d'Europe, toujours lié au FC Valence malgré le forcing effectué par le Real Madrid, a d'abord loupé un penalty mais s'est racheté en deuxième mi-temps en inscrivant l'unique but du match. Villa est revenu sur son Euro, durant lequel il a inscrit quatre buts, dont un hat-trick contre la Russie. " Ce match fut, pour moi, l'un des plus importants de ma carrière ", dit-il. " Mais je ne pense pas que ce fut ma prestation la plus complète. Les chiffres ont attiré l'attention et le contexte dans lequel ce hat-trick a été réalisé ont conféré beaucoup d'importance à cet exploit. Mais, pour être honnête : le but inscrit contre la Suède m'a rendu plus heureux que ce hat-trick. Ce soir-là, on n'a gagné que 2-1, et si je n'avais pas marqué, on aurait dû se contenter d'un partage. En plus, il a été inscrit à la 92e minute, à un moment où l'on se résignait à perdre deux points. Au terme de ces deux rencontres, j'ai chaque fois été élu Homme du match. C'est une reconnaissance qui fait toujours plaisir, mais dans un sport collectif, le principal reste toujours la victoire de l'équipe. On s'était fixé comme objectif de terminer en tête du groupe et on l'a réalisé. On a même fait mieux, puisqu'on est allé au bout de nos rêves. "Ce sont sans doute ses quatre buts à l'Euro 2008 qui ont valu à Villa de faire l'objet d'une surenchère durant l'été. Le Real Madrid a proposé jusqu'à 47 millions. Vaut-il autant d'argent ? " Pour être franc, je ne me suis jamais posé la question. Je travaille pour essayer de m'améliorer, c'est tout. Et lorsque je monte sur le terrain, je m'efforce de donner le maximum afin de ne pas avoir de regrets en le quittant. Le reste n'est pas de mon domaine. "WESLEY SNEIJDER (23 ans), le médian du Real Madrid, se remet plus rapidement que prévu de la blessure au genou encourue au tournoi de Londres en août : il devrait déjà reprendre la compétition en octobre. STEVEFINNAN (32 ans), qui avait perdu sa place à Liverpool en raison de l'arrivée d' AndreaDossena et de PhilipDegen, s'est engagé pour deux ans avec l'Espanyol où il côtoiera NicolasPareja. L'ancien Anderlechtois a déclaré lors de sa présentation : " C'est un rêve qui se réalise. " FERNANDO MORIENTES (32 ans) a annoncé qu'il disputait sa dernière saison. Formé à Albacete, l'attaquant a joué deux ans à Saragosse, sept ans au Real Madrid, un an à Monaco (prêt) avant un retour au Real Madrid, puis deux ans à Liverpool avant un retour en Espagne (FC Valence) en 2006. Entre-temps, on a déjà annoncé son transfert en janvier vers Tottenham. SERGIOGARCIA (25 ans), l'attaquant de Saragosse relégué en D2, s'est lié in extremis avec le Betis Séville. BILBAO va construire un nouveau stade en forme d'£uf. Il remplacera la cathédrale de San Mamés. FERNANDOTORRES (28 ans), blessé aux ischios, et David Silva (22 ans), blessé à la cheville, n'ont pas pu répondre à l'appel du nouveau sélectionneur Vicente Del Bosque. BOJANKRKIC (18 ans), qui avait volontairement fait l'impasse sur l'Euro 2008 parce qu'il s'estimait trop fatigué après sa première saison en D1, figurait cette fois dans la sélection. DANIEL DEVOS