L'inter disputera les 8es de finale de la Ligue des Champions avec huit points et une deuxième place de sa poule alors que l'année précédente, il avait gagné son groupe avec quinze points. Aucun autre club ne s'est qualifié avec un nombre de points aussi peu élevé. Le coach, José Mourinho, n'était pas content : " Nous sommes qualifiés sans le mériter vraiment. " Piètre parcours pour un club qui vise la victoire finale.
...

L'inter disputera les 8es de finale de la Ligue des Champions avec huit points et une deuxième place de sa poule alors que l'année précédente, il avait gagné son groupe avec quinze points. Aucun autre club ne s'est qualifié avec un nombre de points aussi peu élevé. Le coach, José Mourinho, n'était pas content : " Nous sommes qualifiés sans le mériter vraiment. " Piètre parcours pour un club qui vise la victoire finale. Ces pâles prestations européennes contrastent avec la domination des Nerazzuri en Série A. Après un début hésitant, l'Inter se détache des autres. Milan l'a battu mais l'Inter a en revanche nettement pris la mesure de la Lazio et de la Juventus. Il a la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat. Mourinho commence à être respecté dans la Botte. Au début, son excès d'assurance et ses déclarations choquaient. Il donnait l'impression de se sentir supérieur aux autres. Son arrivée est une bonne affaire pour la presse, qui s'agace puis se réjouit de ses déclarations. Ainsi, à un journaliste qui lui demandait s'il pensait être le meilleur entraîneur du monde, Mourinho a répondu : " Je n'en connais pas de meilleur. " Le journaliste d'insister : " Vous estimez donc être le meilleur ?" Mourinho : " Je n'ai pas dit ça. "La critique a fondu devant les résultats et le jeu de l'Inter, face aux compliments des joueurs aussi. Il y a quelques semaines, quand Mourinho a remarqué que le football italien était de moins en moins respecté à l'étranger, d'autres entraîneurs ont trouvé que c'était un excellent sujet de discussion. Mourinho jouit du respect de tous ses joueurs mais il n'est ami avec personne. Ses règles s'appliquent à tous. Ceux qui les transgressent ou n'atteignent pas un rendement suffisant l'entendent, qu'il s'agisse du capricieux Brésilien Adriano ou du jeune talent Mario Balotelli, auquel Roberto Mancini passait tout. Le Portugais déplace ses pions mais ne bouleverse pas son équipe chaque semaine. Les joueurs-clefs restent titulaires. En championnat, cela semble être une des bases du succès. TORINO est le quatrième club de Série A à limoger son entraîneur cette saison. Walter Novellino (55 ans), qui a porté le maillot du club, succède à Gianni De Biasi. Il est le troisième coach du club depuis qu' UrbanoCairoa repris celui-ci il y a trois ans et trois mois. GENNARO GATTUSO, le médian de Milan, s'est déchiré les ligaments croisés du genou droit à Catane il y a dix jours. L'international a été opéré à Anvers et sera indisponible de cinq à six mois. Kakà(problèmes à l'aine) a déclaré forfait contre la Juventus. MASSIMILIANO ALLEGRI prolonge son mandat d'entraîneur de Cagliari jusqu'en 2011. L'ancien joueur débute dans le métier de coach. Malgré cinq revers de rang, il conserve la confiance du président Massimo Cellino, qui a pourtant mauvaise réputation en la matière. WALTER ZENGA (48 ans) entraînera Catane une saison de plus. GABY MUNDIGAYI, contrairement à son habitude, n'a pas été repris dans le top 3 de son équipe mais le médian n'en aura pas fait un drame : son équipe a décroché sa troisième victoire, la précédente remontant à la 7e journée, et n'est plus en position de descendant. Monté à la mi-temps, Anthony Vanden Borre a été crédité d'une bonne prestation. Jean-François Gillet et Bari ont renoué avec la victoire (1-0 sur Piacenza) après deux défaites consécutives. GEERT FOUTRÉ