JaimePacheco a été le premier entraîneur viré cette saison. Le technicien portugais, qui avait amené Boavista en demi-finale de la Coupe de l'UEFA la saison dernière, n'a pas résisté au début de saison laborieux de Majorque. Le club des îles Baléares avait pourtant laissé une bonne impression lors de la Supercoupe d'Espagne, disputée face au Real Madrid en août. Il avait même réussi à battre la Dream Team madrilène 2-1 dans son stade de Son Moix lors du match aller. Mais en championnat, il n'avait récolté que quatre points au cou...

JaimePacheco a été le premier entraîneur viré cette saison. Le technicien portugais, qui avait amené Boavista en demi-finale de la Coupe de l'UEFA la saison dernière, n'a pas résisté au début de saison laborieux de Majorque. Le club des îles Baléares avait pourtant laissé une bonne impression lors de la Supercoupe d'Espagne, disputée face au Real Madrid en août. Il avait même réussi à battre la Dream Team madrilène 2-1 dans son stade de Son Moix lors du match aller. Mais en championnat, il n'avait récolté que quatre points au cours des cinq premières journées. " Ce ne sont pas tellement les résultats qui m'ont amené à appuyer sur le bouton du siège éjectable, mais plutôt la mauvaise image laissée par l'équipe ", a expliqué le président MateoAlemany. " Ce fut une décision difficile à prendre, car je respecte énormément l'homme et l'entraîneur, mais je suis convaincu que le groupe est loin d'atteindre son meilleur rendement sous sa direction ". Jaime Pacheco, de son côté, s'est déclaré triste, perplexe et déçu. " Le président a estimé que je connaissais trop mal la Liga. Cette affirmation est ridicule. J'ai déjà participé à cinq reprises à la Coupe de l'UEFA et à deux reprises à la Ligue des Champions. Comment peut-on faire prévaloir un manque d'expérience pour me limoger ? Je m'insurge aussi contre l'affirmation selon laquelle je disposais d'une équipe mieux équilibrée que celle de la saison dernière. Au contraire, tout était encore à faire, il fallait trouver un nouvel équilibre. Je m'en vais la conscience tranquille. J'ai énormément travaillé pour essayer de faire progresser le groupe et j'estime ne pas avoir commis de grosse erreur ". Pour remplacer Jaime Pacheco, deux candidats tenaient la corde en fin de semaine dernière : Mané, l'homme qui avait conféré au petit club d'Alavés ses lettres de noblesse, et le vétéran LuisAragones, sans emploi depuis qu'il a quitté l'Atletico Madrid ". JAVIER PORTILLO, l'attaquant du Real Madrid, a prolongé son contrat jusqu'en 2007. Il s'est déclaré très heureux et a ajouté qu'il espérait terminer sa carrière dans le club. COSMIN CONTRA, le défenseur roumain de l'Atletico Madrid, a été opéré hier. ROBERTO AYALA, le défenseur argentin de Valence, s'est blessé à l'entraînement et pourrait être indisponible pendant plusieurs mois. CELTA VIGO a disputé contre l'AC Milan le 50e match européen de son histoire. LACOROGNE a étrillé l'Atletico Madrid 5-1, samedi dernier. WalterPandiani a encore marqué, son sixième but en six matches, un record dans l'histoire du club. BUTEURS : 1. Pandiani (Deportivo) 6 buts ; 2. Ronaldo (Real) 5 ; 3. Raul (Real), Etxebarria (Bilbao), De Paula (Sociedad) 3.(D. Devos)