En Slovénie - et même si on a écrit qu'ils avaient oublié de marquer -, les meilleurs moments offensifs furent ceux qui réunirent Dries Mertens et le duo Igor de Camargo- Bjorn Vleminckx, deux remplaçants qui venaient d'investir l'axe offensif. Ceci en rappelant que voici peu, au fur et à mesure de l'épopée genkoise, c'était le duo Jelle Vossen- Marvin Ogunjimi qui pointait franchement le bout de ses nez... tout en concédant que lorsque Romelu Lukaku est soutenu par un Axel Witsel haut placé, cela engendre également un duo qui ne manque pas de potentiel !
...

En Slovénie - et même si on a écrit qu'ils avaient oublié de marquer -, les meilleurs moments offensifs furent ceux qui réunirent Dries Mertens et le duo Igor de Camargo- Bjorn Vleminckx, deux remplaçants qui venaient d'investir l'axe offensif. Ceci en rappelant que voici peu, au fur et à mesure de l'épopée genkoise, c'était le duo Jelle Vossen- Marvin Ogunjimi qui pointait franchement le bout de ses nez... tout en concédant que lorsque Romelu Lukaku est soutenu par un Axel Witsel haut placé, cela engendre également un duo qui ne manque pas de potentiel ! Plus Georges Leekens coache (et c'est valable dans les autres secteurs de jeu), plus on se dit que les candidats sont nombreux. D'où la grande question : cela rassure-t-il forcément d'avoir beaucoup de solutions intéressantes ou cela fiche-t-il davantage le boxon, vu que cela accroît inévitablement les polémiques des uns et les indécisions des autres ? Finalement, ce sont les gardiens, pourtant récents, qui font le moins problème. Ils ne semblent plus que deux : Simon Mignolet rappelle de plus en plus le grand Christian Piot, Thibaut Courtois le concurrencera sérieusement dès qu'il sera titulaire à Madrid. Et il faudra que ces deux-là soient indisponibles de concert ( sorrySilvio, sorryJean-François) pour qu'un troisième puisse redevenir premier dernier rempart ! En défense, les papotages font rage vu qu'ils sont six à pouvoir occuper, comme dans leur club pas belge, les deux places axiales disponibles et vu qu'aucun de nos expatriés renommés ne squatte dans son club une place d'arrière latéral. Là, j'dis ça j'dis rien, mais je me mouille en trois temps... Primo : je ne vois rien de handicapant si deux gauchers occupent les deux places axiales, y'a des tas de clubs où ce sont deux droitiers sans que ça pose problème. C'est kif si c'est l'inverse. Et j'aimerais revoir dans cet axe le duo Nicolas Lombaerts- Thomas Vermaelen, qui fut souvent celui de l'épopée olympique en 2008 ! Secundo : Jan Vertonghen est bourré de talent et ne me déplait pas à gauche,... une place qui n'est pas de prédilection n'en devient pas pour autant une place où briller est impossible ! D'ailleurs, en foot, la vérité d'un jour est bousillée le lendemain, allez savoir par exemple si Vermaelen n'occupera pas cette saison à Arsenal la place désertée par Gaël Clichy ! Tertio (vous allez hurler !) : il ne reste que le back droit pour Vincent Kompany : mais c'est dans ma tête tout le contraire d'une punition ! Je continue mordicus à penser qu'on peut se passer de lui dans l'axe, et que personne ne lui arriverait à la cheville à droite de la défense : là où il pourrait jaillir sans casse davantage que dans l'axe ( rememberNani au récent Community Shield...), et apporter un plus technique offensif dont Toby Alderweireld n'est pas capable ! Hurlez donc, le foot est gai par ses blablas, j'ai hurlé aussi en octobre 2009 quand Dick Advocaat a remercié Timmy Simons sans autre forme de procès et sans que nul ne s'en émeuve ! Mais quel bonheur que Long Couteau l'ait ressuscité devant la défense, malgré les qualités de Vertonghen, de Steven Defour ou de Marouane Fellaini ! Quand on argumente, pourquoi invoque-t-on si souvent la supériorité technique indiscutable de tel ou tel, et si peu souvent la supériorité stratégique de Simons ? Reste à causer des flancs offensifs, le secteur le plus concurrentiel puisque Leekens, pour seulement deux places, semble tenir sept gars en haleine, sans même compter Witsel, polyvalent d'élite : Moussa Dembélé, Jonathan Legaer, Nacer Chadli, Kevin De Bruyne, Yassine El Ghanassy, Mertens... et qui vous savez ! Choix cruciaux ! Je ne suis pas de ceux qui trouvent déjà Eden Hazard inamovible et supérieur aux autres. Chapeau pour ses performances avec Lille, mais qui peut prouver que le onze lillois est intrinsèquement supérieur au onze belge idéal ? Je ne suis pas non plus de ceux qui arrivent à imaginer Hazard rebelle et fainéant et Mac the Knife n'a pas réinventé la poudre en le sanctionnant si tard. Entre ces deux-là, ce n'est qu'une histoire futile de thermomètre : Leekens pense que la vengeance est un plat qui se mange froid, Hazard pense que la décompression est un hamburger qui se mange chaud. PAR BERNARD JEUNEJEANVous allez hurler : il ne reste que le back droit pour Vincent Kompany...