Le 14 décembre, Michael Owen a fêté son 22e anniversaire. Au moment de le féliciter, ses fans lui ont prétendu que le plus beau cadeau allait arriver trois jours plus tard. Qu'il serait le lauréat du fameux Ballon d'Or. "C'est vrai, j'ai eu une bonne année", répondit en souriant le centre-avant de Liverpool.
...

Le 14 décembre, Michael Owen a fêté son 22e anniversaire. Au moment de le féliciter, ses fans lui ont prétendu que le plus beau cadeau allait arriver trois jours plus tard. Qu'il serait le lauréat du fameux Ballon d'Or. "C'est vrai, j'ai eu une bonne année", répondit en souriant le centre-avant de Liverpool. Depuis le début de la saison, "Boy Wonder" voyage à la moyenne d'un but par rencontre que ce soit avec les Reds ou l'équipe nationale. Il marque avec une étonnante régularité et collectionne les goals d'anthologie comme celui qu'il a inscrit à Manchester lors du Charity Shield, la Supercoupe d'Angleterre, le 12 août dernier (2-1). On peut encore citer celui infligé au Bayern lors de la Supercoupe d'Europe, le 24 août à Monte Carlo (3-2). Et, au-dessus de tout cela, il y a les trois perles qui ont permis à l'Angleterre d'humilier l'Allemagne (1-5) le 1er septembre lors du match au sommet de Coupe du Monde. Ce jour-là, sur la pelouse du stade Olympique de Munich, Michael Owen a prouvé au monde entier qu'il était un phénomène. "C'était mieux qu'un rêve. Honnêtement, je n'ai jamais songé que j'allais mettre trois goals à l'Allemagne", dit-il. Oui, mais certains ont déjà reçu le Ballon d'Or pour moins que cela. L'Angleterre de Sven Goran Eriksson abandonne la dernière place du groupe 9 de Coupe du Monde et décroche sa qualification pour l'Asie sans devoir passer par les barrages. "Je lui suis reconnaissant: il m'a titularisé en février contre l'Espagne et, bien que je ne me sois pas montré très à l'aise, il m'a gardé sa confiance", ajoutera Owen. Il est vrai que sans lui, l'Angleterre ne fait pas peur. Des joueurs comme Fowler, Cole, Phillips ou Smith, pourtant des stars de la Premier League, ne sont que des petits en équipe nationale au point que le substitut du jeune de Liverpool n'est autre que le vieux (35 ans) Sheringham. Le classement: 1. MICHAEL OWEN (Liverpool) 176 points, 2. Raul (Real Madrid) 140, 3. Oliver Kahn (Bayern Muncih) 114, 4. David Beckham (Manchester U) 102, 5. Francesco Totti (AS Rome) 57.