Le 5 mai, lors du clasico opposant Barcelone au Real, Philippe Coutinho, le transfert le plus cher de tous les temps des Catalans, était sur le terrain. Le deuxième plus cher, lui, faisait banquette. Ousmane Dembélé a été transféré fin août pour 105 millions du Borussia Dortmund, dans l'espoir de combler le vide laissé par Neymar, mais l'internation...

Le 5 mai, lors du clasico opposant Barcelone au Real, Philippe Coutinho, le transfert le plus cher de tous les temps des Catalans, était sur le terrain. Le deuxième plus cher, lui, faisait banquette. Ousmane Dembélé a été transféré fin août pour 105 millions du Borussia Dortmund, dans l'espoir de combler le vide laissé par Neymar, mais l'international français n'a jamais été convaincant cette saison. L'avant de 21 ans s'est blessé à la cuisse lors de son deuxième match pour le Barça. Ce n'est pas surprenant dans la mesure où, pour forcer la main du Borussia, il avait refusé de s'y entraîner tout un temps. Il paraît que pendant sa revalidation, il n'a pas non plus respecté un régime de sportif, s'empiffrant de fast-food. Il a refusé un cuistot privé fourni par le club mais il a finalement cédé à la pression et a engagé son propre cuisinier. Il est revenu en janvier mais après deux matches, une nouvelle blessure musculaire l'a à nouveau écarté des terrains. Le pire semblait surmonté début février mais quand il est entré au jeu contre Getafe (0-0), il a perdu le ballon à treize reprises en 27 minutes. Ce n'est pas vraiment la norme qu'on attend d'un footballeur du Barça. L'entraîneur, Ernesto Valverde, a donc des raisons de ne pas lui faire grande confiance. Il l'a généralement écarté lors des matches importants du seconde tour. Valverde a beau dire qu'il attend beaucoup de Dembélé la saison prochaine, le club ne cache pas son intention de renforcer son compartiment offensif. Le président Josep Bartomeu a déjà admis être en contact avec Antoine Griezmann et si le club parvient à enrôler un gros calibre, il y a de fortes chances pour que Dembélé reprenne la direction du banc. Ce qui serait très mauvais pour sa valeur marchande...