COACH HENK HOUWAART

Je ne suis arrivé qu'il y a quelques semaines mais on m'a raconté beaucoup de choses. J'ai vu l'équipe à l'£uvre à la télévision, notamment contre Anderlecht, le Club Bruges et Genk. Elle a très bien joué ces matches mais elle a, à chaque fois, perdu en fin de rencontre, à cause d'erreurs tactiques. St-Trond a pris six points contre le Standard et le Lierse. Ce succès à Liège était inattendu mais avec un brin de chance et une bonne mentalité, tout le monde peut battre tout le monde, en Belgique.
...

Je ne suis arrivé qu'il y a quelques semaines mais on m'a raconté beaucoup de choses. J'ai vu l'équipe à l'£uvre à la télévision, notamment contre Anderlecht, le Club Bruges et Genk. Elle a très bien joué ces matches mais elle a, à chaque fois, perdu en fin de rencontre, à cause d'erreurs tactiques. St-Trond a pris six points contre le Standard et le Lierse. Ce succès à Liège était inattendu mais avec un brin de chance et une bonne mentalité, tout le monde peut battre tout le monde, en Belgique. Après ce six sur six, je suis arrivé dans un noyau agréable, qui a une bonne mentalité. Je n'ai pas eu de problème. L'ambiance est familiale, plus joviale qu'en Flandre Occidentale. Tout ce que je dois faire, c'est transmettre mon expérience. Si j'y parviens, je serai très satisfait. Peter Voets est un type bien, très ambitieux, mais il lui manque un peu d'expérience dans sa communication. Donner un entraînement, composer une équipe, tout le monde sait faire ça. Mais dispenser le bon entraînement, bien gérer les joueurs, être psychologue, retirer le maximum d'un groupe, c'est ce qui fait l'entraîneur. Un coach peut intervenir pendant un entraînement ou un match. Contre le Cercle, j'ai lancé JeroenSimaeys dans la bataille. Cinq minutes plus tard, il marquait. Contre Roulers, j'ai fait monter KrisBuvens, qui a également scoré en fin de rencontre. A domicile, St-Trond a toujours évolué offensivement. De ce point de vue, je n'ai rien modifié. Mon système de prédilection est le 4-3-3. C'est la plus belle tactique, à mes yeux. Il faut aussi voir comment joue l'adversaire. La pratique est donc différente de la théorie et des beaux principes. Quand Gand mène 2-0 après quatre minutes, quelle tactique peut encore retourner la situation ? Donc, ces systèmes, ça me fait rire. Je veux surtout apposer ma marque durant les matches : je ne vais pas tenter de reproduire le football de rêve de Barcelone mais je commence toujours un match avec l'intention de le gagner. Il est évident que je n'aime pas les longs ballons. JOUEURS UTILISÉS : Boeckx (3), Bogaerts (1), Bouslama (2), Buvens (11), Chimedza (14), Debroux (15), Deelkens (15), Delorge (14), Hayen (15), Hendrikx (12), Mbonabucya (1), Mulemo (15), Munyaneza (17), Nijs (7), Peeters (13), Prudhomme (2), Simaeys (15), Sishuba (15), Stolica (12), Van Houdt (17), Vanczak (14), Van Oudenhove (1), Wisniowski (3). BUTEURS : Buvens (2), Chimedza (1), Delorge (1), Munyaneza (3), Peeters (1), Simaeys (2), Sishuba (2), Stolica (1), Van Houdt (7), Vanczak (3). ASSISTS : Buvens (1), Chimedza (3), Debroux (2), Hayen (1), Hendrikx (1), Munyaneza (3), Sishuba (3), Van Houdt (1), Wisniowski (1). CARTES JAUNES : 34 CARTES ROUGES : 4 PENALTIES : 0 pour (0), 0 contre (0). CORNERS :59 pour, 65 contre. FAUTES : 304 commises, 236 subies. Peter Van Houdt s'est mis au service de l'équipe sur le flanc, sans broncher, jusqu'au remplacement de Thomas Caers par Peter Voets. Il n'est devenu indispensable à l'équipe que depuis qu'il évolue à l'avant-centre, grâce à ses buts et à ses trajectoires de course intelligentes. Un leader, grâce à ses prestations. Ilja Stolica pouvait partir pendant la préparation mais il a préféré rester et lutter pour sa place. Il a perdu ce combat, bien qu'il ait obtenu des chances réelles de faire ses preuves. Henri Munyaneza, venu de D3, l'a évincé. Stolica a travaillé dur mais n'a pas marqué et est devenu le bouc émissaire des supporters. JAN HAUSPIE