Notre championnat, d'un point de vue strictement sportif, est très passionnant cette année, à défaut d'atteindre un niveau exceptionnel. Le suspense est total et le Standard et Bruges sont à égalité aux points perdus puisque les Rouches ont vu leur rencontre contre La Louvière reportée. Idem trois jours plus tard pour le quart de finale retour de Coupe de Belgique contre La Gantoise. Le terrain de Sclessin est, à la surprise générale, le seul (avec celui d'Eupen où le ballon collait à la neige) jugé impraticable le premier week-end de février qui a vu les 40 rencontres de D3 et Promotions se dérouler normalement. Soit... Mais toutes ces considérations ont été éclipsées par la diffusion de l'émiss...

Notre championnat, d'un point de vue strictement sportif, est très passionnant cette année, à défaut d'atteindre un niveau exceptionnel. Le suspense est total et le Standard et Bruges sont à égalité aux points perdus puisque les Rouches ont vu leur rencontre contre La Louvière reportée. Idem trois jours plus tard pour le quart de finale retour de Coupe de Belgique contre La Gantoise. Le terrain de Sclessin est, à la surprise générale, le seul (avec celui d'Eupen où le ballon collait à la neige) jugé impraticable le premier week-end de février qui a vu les 40 rencontres de D3 et Promotions se dérouler normalement. Soit... Mais toutes ces considérations ont été éclipsées par la diffusion de l'émission de la VRT concernant l'éventualité de l'existence de paris truqués au sein même de notre compétition. Loin de moi l'idée de croire que tout ce que l'on raconte sur cette affaire est un énorme mensonge mais je trouve personnellement qu'il y a pas mal d'éléments troublants dans cette histoire. Si les sommes pharaoniques jouées en Chine sur un club comme La Louvière sont exactes, on est en droit de se poser la question sur la raison qui pousse les Chinois à miser sur un club moyen du championnat belge. Comme on se poserait la même question si des mises énormes étaient placées sur des matches de la compétition chinoise par des parieurs belges. Sur la quinzaine de noms cités dans l'émission du 5 février dernier, je suis intimement convaincu que la plupart de ces personnes n'ont rien à voir avec d'éventuels paris truqués. Il existe cependant plus que probablement des faits réels relatés dans l'émission mais malheureusement, il faudra encore le prouver. Mais les personnes innocentes et étrangères à ce dossier qui ont été citées par les journalistes vont certainement réagir et déposer plainte auprès de la justice. Aux Etats-Unis, les procès pour diffamation sont très fréquents et sont aussi lucratifs que les paris truqués pour les personnes injustement salies. Ici en Belgique, qui aura la volonté d'aller jusqu'au bout au niveau judiciaire pour laver son image ? Les frais d'avocat, chez nous, sont généralement bien plus élevés que les sanctions financières infligées à ceux qui salissent publiquement des gens n'ayant rien à se reprocher. Hormis l'argent misé par des Chinois sur notre championnat, d'autres faits évoqués dans le reportage paraissent bizarres. L'histoire du club finlandais soi-disant racheté par le chinois Ye qui perd son premier match par 8-0, les propos du président du Lierse vis-à-vis de Paul Put, son ex-entraîneur, sont autant d'éléments qui laissent songeur et le mot est faible ! Le coach était, paraît-il, parti à l'étranger le jour d'un match et a aligné son équipe B à deux reprises. Si mes souvenirs sont bons, c'était trois jours avant un match de Coupe de Belgique et je suppose que le président était au courant des intentions de Paul Put de laisser souffler plusieurs titulaires. Reproche- t-on systématiquement quelque chose à tous les coaches du top européen qui alignent les réservistes soit en championnat, soit en Ligue des Champions lorsqu'ils sont déjà qualifiés ? Personnellement, je suis persuadé que des malversations se sont produites et j'espère secrètement que les coupables vont être définitivement rayés du monde du foot. Ne tombons cependant pas dans l'amalgame de croire qu'il n'y a plus de match propre et que chaque bourde d'un défenseur ou d'un gardien se produit parce que le joueur a été acheté. La plus grande partie du sport de haut niveau reste saine. Heureusement ! Étienne Delangre