J'ai l'impression qu'une fois de plus, le Standard a raté son départ. Je trouve que cette équipe n'est pas prête. En tout cas, pas pour les ambitions annoncées par la direction, qui a déclaré vouloir se mêler à la lutte pour le titre. Personnellement, je ne peux pas imaginer ce Standard-là dans le top 3. L'équipe est trop jeune, surtout dans son secteur offensif où l'entraîneur est obligé d'aligner des joueurs comme Ryan Mmaee, Benjamin Tetteh, Farouk Miya ou même Edmilson Junior. Ce sont des gars talentueux, mais ils manquent de maturité, et cette jeunesse contrastait avec l'expérience que Zulte Waregem présentait dans toutes les lignes.
...

J'ai l'impression qu'une fois de plus, le Standard a raté son départ. Je trouve que cette équipe n'est pas prête. En tout cas, pas pour les ambitions annoncées par la direction, qui a déclaré vouloir se mêler à la lutte pour le titre. Personnellement, je ne peux pas imaginer ce Standard-là dans le top 3. L'équipe est trop jeune, surtout dans son secteur offensif où l'entraîneur est obligé d'aligner des joueurs comme Ryan Mmaee, Benjamin Tetteh, Farouk Miya ou même Edmilson Junior. Ce sont des gars talentueux, mais ils manquent de maturité, et cette jeunesse contrastait avec l'expérience que Zulte Waregem présentait dans toutes les lignes. Les hommes de Francky Dury, qui avaient encaissé énormément de buts la saison dernière, sont la preuve qu'on peut faire de grands progrès en peu de temps. En trois matches cette saison, ils n'ont pas encore encaissé le moindre but. Mais donne-t-on autant de moyens à Yannick Ferrera de faire progresser son équipe ? J'ai l'impression que le coach du Standard est assez seul, pas vraiment soutenu par sa direction, surtout au niveau des transferts qui ne lui permettent pas de travailler avec une qualité suffisante dans son noyau. Il reste évidemment Matthieu Dossevi, mais il est trop esseulé et un peu moins en verve depuis le début de saison. Quant à Adrien Trebel, il est vraiment très loin de son meilleur niveau. Si cette incertitude persiste, ce sera un gros problème pour le Standard. Le club a besoin de transferts qui amènent de la maturité, de la personnalité et de la qualité dans ce noyau. Une nouvelle fois, rien n'est clair à Sclessin. On ne parvient pas à voir dans quel sens veut aller la direction. Je plains les supporters, même s'ils ont pu se consoler avec la Coupe de Belgique. Mais ce trophée est plus arrivé par un heureux hasard que grâce à la vision du club. Ce manque de ligne directrice amène de l'instabilité et de la pression, et dirige sans doute le Standard vers une nouvelle saison triste si ça ne change pas. Du côté de Charleroi, c'est tout l'inverse. La façon dont le club travaille malgré des moyens bien inférieurs à ceux de son rival wallon est vraiment spectaculaire. Tout semble clair, entre le travail du coach et les ambitions qui grandissent avec cette volonté de progresser année après année. Le résultat, c'est un 7 sur 9 réalisé par une équipe qui semble pourtant toujours en rodage. Tout cela grâce à une philosophie stable, autour de responsables sportifs qu'on écoute et qu'on laisse travailler. On l'a encore vu face à Gand : jouer contre Charleroi est compliqué. C'est vraiment une équipe difficile à battre, et c'est tout le mérite de Felice Mazzù car une nouvelle fois, le mercato l'a privé de ses deux meilleurs joueurs avec les départs de Jérémy Perbet et de Dieumerci Ndongala pour Gand. Malgré ces départs, l'équipe réalise toujours des parcours remarquables. On a l'impression qu'elle parvient toujours à tirer le meilleur de son niveau, au point qu'on ne peut finalement pas attendre plus d'eux. Entre ce Charleroi qui n'aura rien à perdre pour son déplacement à Liège et un Standard qui doute déjà et va devoir affronter les Zèbres, puis Bruges, j'ai des doutes sur le fait que les Rouches sortent vainqueurs du choc wallon qui lancera la quatrième journée. RECUEILLI PAR GUILLAUME GAUTIER"Donne-t-on vraiment les moyens à Yannick Ferrera de faire progresser son équipe ?"