On n'a pas beaucoup entendu parler de Villarreal cette saison. Le sous-marin jaune n'a pourtant pas coulé, mais n'a pas décoché de torpilles non plus. En fait, il se calfeutre dans les eaux calmes du milieu de classement. Forcément, on parle beaucoup moins de son entraîneur chilien ManuelPellegrini que lorsqu'il jouait la Ligue des Champions, la saison dernière. Mais l'homme n'a pas perdu toute ambition. " En général, un entraîneur tient trois ans dans un club. Si l'on s'en tient à cette statistique, j'arrive au bout de mon cycle. Mais il y a des exceptions. Cela dit, après avoir dirigé de grandes équipes en Amérique du Sud (Universidad de Chile e...

On n'a pas beaucoup entendu parler de Villarreal cette saison. Le sous-marin jaune n'a pourtant pas coulé, mais n'a pas décoché de torpilles non plus. En fait, il se calfeutre dans les eaux calmes du milieu de classement. Forcément, on parle beaucoup moins de son entraîneur chilien ManuelPellegrini que lorsqu'il jouait la Ligue des Champions, la saison dernière. Mais l'homme n'a pas perdu toute ambition. " En général, un entraîneur tient trois ans dans un club. Si l'on s'en tient à cette statistique, j'arrive au bout de mon cycle. Mais il y a des exceptions. Cela dit, après avoir dirigé de grandes équipes en Amérique du Sud (Universidad de Chile et Universidad Catolica au Chili, Liga de Quito en Equateur, San Lorenzo et River Plate en Argentine), je rêve toujours d'entraîner un grand club en Europe. Je prône un football où la discipline tactique est importante, mais où je laisse également une place à l'inspiration et à la créativité. La recherche d'un résultat n'implique pas nécessairement un football calculateur. On peut arriver plus loin avec un jeu créatif qu'avec un footballeur destructeur ". Sa carrière de footballeur, il l'a réalisée essentiellement à l'Universidad de Chile où il a joué de 1973 à 1986 comme défenseur central. " Je contrôlais le trafic aérien, j'avais une bonne relance et j'étais de ceux qui faisaient entendre leur voix sur le terrain. Depuis l'arrière, on a une vue globale du terrain et c'est plus facile de donner des directives à ses partenaires. C'est sans doute là qu'est née ma vocation d'entraîneur. FernandoRiera, l'entraîneur qui hissa le Chili à la 3e place de la Coupe du Monde 1962, m'a définitivement convaincu de mes capacités ". Pellegrini était un footballeur de caractère. " Un footballeur du type CarlesPuyol, qui se donnait toujours à 100 %. J'exige la même chose de mes joueurs ". Il croit à la formation des jeunes. " Il faut toujours regarder ce que l'on possède chez soi en magasin et ne pas hésiter à lancer des jeunes. En Espagne, on est encore considéré comme un Espoir à 22 ou 23 ans. En Argentine, si l'on n'a pas réussi à percer en D1 à 19 ou 20 ans, il vaut mieux changer de métier ". DAVID NAVARRO, le défenseur de Valence qui avait cassé le nez de Burdisso dans les échauffourées qui avaient suivi le match de Ligue des Champions contre l'Inter Milan, a été suspendu pour sept mois par l'UEFA. CarlosMarchena a, lui, été suspendu pour quatre matches. CELTA VIGO est le seul club espagnol éliminé (par le Werder Brême) en Coupe de l'UEFA. Ils sont toujours trois à pouvoir envisager les demi-finales : le FC Séville, l'Espanyol et Osasuna. CRISTIANO RONALDO sera-t-il la nouvelle star du Real Madrid ? Le journal Marca annonce l'arrivée de l'ailier portugais de Manchester United durant le mercato estival. RAUL n'a, une nouvelle fois, par été retenu par LuisAragonés dans la sélection qui affrontera le Danemark mais a rappelé Carlos Marchena et Juanito. Ils remplacent Carles Puyol et Sergio Ramos, tous deux suspendus pour le match face au Danemark mais qui seront opérationnels quatre jours plus tard face à l'Islande. LIONEL MESSI, qui avait inscrit les trois buts du FC Barcelone contre le Real Madrid, a encore marqué samedi passé à Huelva. Mais on retiendra surtout le retour en forme de SamuelEto'o : il a pris à son compte deux des quatre buts des Blaugranas (0-4). DANIEL DEVOS