Onze points en quatorze matches, un nul contre Mouscron devant 4.192 supporters et une 14e place. Ostende est dans de sales draps. Patrick Orlans, le directeur général, habituellement combatif, joue plutôt les Calimero. Il a vécu la période de haute conjoncture sous MarcCoucke et reconnaît qu'après le départ de l'homme d'affaires, Ostende a connu deux années difficiles mais " qu'on joue trop sur l'homme ".
...