Un fossé s'est déjà creusé entre le trio de tête, composé de La Corogne, Valence et le Real Madrid, et ses poursuivants. Curieusement, le premier de ceux-ci est l'étonnante équipe d'Osasuna. Elle est la première à avoir battu le Deportivo, et occupe une surprenante quatrième place. La ville de Pampelune est plus connue pour sa corrida annuelle, qui voit les taureaux lâchés dans les rues de la ville, que pour son club de football. Cette saison, cependant, le petit club basque qui a retrouvé l'élite en 2000 fait égal...

Un fossé s'est déjà creusé entre le trio de tête, composé de La Corogne, Valence et le Real Madrid, et ses poursuivants. Curieusement, le premier de ceux-ci est l'étonnante équipe d'Osasuna. Elle est la première à avoir battu le Deportivo, et occupe une surprenante quatrième place. La ville de Pampelune est plus connue pour sa corrida annuelle, qui voit les taureaux lâchés dans les rues de la ville, que pour son club de football. Cette saison, cependant, le petit club basque qui a retrouvé l'élite en 2000 fait également parler de lui sur les pelouses de la Liga. Son entraîneur est JavierAguirre, l'ancien sélectionneur de l'équipe nationale mexicaine avec laquelle il fut finaliste de la Copa America 2001 et huitième de finaliste de la Coupe du Monde 2002 (éliminé par les Etats-Unis). Né à Mexico City, voici 45 ans, de parents espagnols, il avait déjà travaillé à Osasuna en tant que joueur, après une carrière qui l'avait mené dans plusieurs clubs de son pays natal : Guadalajara, America et Atlante. Ce qui lui avait valu le sobriquet d' ElVasco (le Basque). C'est donc en pays connu qu'il débarqua durant l'été 2002, lorsqu'il accepta le poste d'entraîneur des rouges au retour d'Asie. Dans son équipe, pas de vedettes, mais un bloc solide. Et beaucoup de joueurs régionaux, nés en Navarre, la province dont Pampelune est le chef-lieu. C'est le cas du gardien RicardoSanzol, des défenseurs JoséManuelMateo, CesarCruchaga, JoséRomero " Josetxo " et JoséIzquierdo ou du milieu de terrain FranciscoPunal. Le seul " nom " qui possède une consonance familière est l'attaquant camerounais IbrahimaBakayoko, qui évolua une dizaine de saisons en France (Montpellier et Marseille, entrecoupées par un passage d'une saison à Everton). Mais, le joueur qui tient Osasuna à bout de bras depuis le début de la saison est le médian uruguayen PabloGarcia, véritable régisseur de l'entrejeu qui récupère un nombre invraisemblable de ballons et les redistribue à bon escient, sans omettre d'apporter parfois sa contribution au marquoir. (D. Devos) COUPE DU ROI : Celta Vigo-Espanyol, un choc opposant deux équipes mal en point dans la Liga, sera le match le plus intéressant du prochain tour. Barcelone se déplacera à Ciudad de Murcia et le Real Madrid ira rendre visite à Leganés, au sud de la capitale. GIOVANNI VAN BRONCKHORST, qu'Arsenal a prêté au FC Barcelone en début de saison, a exprimé sur son site internet son souhait de retourner dans le club londonien. BUTEURS : 1. Ronaldo (Real) 8 buts ; 2. Pandiano (Deportivo) 6 ; 3. Torres (Atletico), Milosevic (Celta), Raul (Real), Mista (Valence) 5.