En quoi consistera l'émission ?

Vu le décalage horaire, nous proposerons les meilleurs moments, les images insolites ainsi que des réactions de nos envoyés spéciaux. Ce sera une rampe de lancement vers le direct puisque l'après-midi en Belgique correspondra à la matinée au Brésil. Nous essayerons d'être le plus large, en nous adressant aussi à ceux qui ne sont pas férus de sport. Ce sera comme un grand JT des jeux, avec des informations condensées, sauf que le sport ...

Vu le décalage horaire, nous proposerons les meilleurs moments, les images insolites ainsi que des réactions de nos envoyés spéciaux. Ce sera une rampe de lancement vers le direct puisque l'après-midi en Belgique correspondra à la matinée au Brésil. Nous essayerons d'être le plus large, en nous adressant aussi à ceux qui ne sont pas férus de sport. Ce sera comme un grand JT des jeux, avec des informations condensées, sauf que le sport sera au coeur de l'attention. Oui. Michel apprécie qu'il y ait une présence féminine pour ce type d'émission. C'est une façon de s'ouvrir à un public large et différent. En 2012, j'avais eu l'occasion de me rendre à Londres pour un duplex du JT. J'aime le sport et je m'entends bien avec Christophe Delstanches. Il le dit souvent ! (elle rit) Je travaille au service infos mais on peut en discuter. Quel rôle attend-il ? Le profil de la fonction n'a pas encore été déterminé. Il y aura sans doute d'autres candidates au sein de la RTBF et auprès des personnes qui collaborent avec la chaîne. La plupart des chaînes utilisent des femmes dans le journalisme sportif et elles ne sont plus de simples potiches pour la galerie. Je ne tire pas de plan sur la comète. Peut-être ne serai-je pas convaincante durant les JO, hein ! Christophe et moi n'avons pas une connaissance approfondie mais nous ne sommes pas non plus commentateurs des disciplines. Je me réjouis de découvrir des sports comme le taekwondo, par exemple. On travaillera en fonction des résultats. Il y a 4 ans, quand Lionel Cox a été médaillé d'argent, peu de gens s'intéressaient au tir couché. Les JO, c'est transversal et large si on considère le nombre de disciplines et de pays présents, l'intérêt qu'on peut susciter chez les gens de tous les âges, etc. Les deux. Nous avons déjà eu des débats sur les Diables Rouges et il arrive que nous ne soyons pas d'accord. Vu qu'il coordonne les JO, je lui pose régulièrement des questions sur des sujets comme le dopage en Russie, etc. Je lis beaucoup, notamment le Sport/Foot Magazine, car le sport m'intéresse et est partie intégrante de la culture générale. PAR SIMON BARZYCZAK" Je parle autant de sport à la maison que Vincent " OPHÉLIE FONTANA