Anderlecht poursuit actuellement l'élagage d'un noyau pro pléthorique, puisque composé de trente-huit membres en tout début de saison. Après Ivica Jarakovic, cédé sur base locative au RWDM au mois d'août passé, et Nikos Kounenakis, prêté aux Francs Borains dans des conditions similaires, deux autres joueurs sont appelés à imiter leur exemple: Miljan Mrdakovic, loué jusqu'à la fin de la saison à Alost et ...

Anderlecht poursuit actuellement l'élagage d'un noyau pro pléthorique, puisque composé de trente-huit membres en tout début de saison. Après Ivica Jarakovic, cédé sur base locative au RWDM au mois d'août passé, et Nikos Kounenakis, prêté aux Francs Borains dans des conditions similaires, deux autres joueurs sont appelés à imiter leur exemple: Miljan Mrdakovic, loué jusqu'à la fin de la saison à Alost et Ben Mangaka Mbemba, qui a trouvé preneur pendant six mois chez les Néerlandais de De Graafschap. Au moment où vous lirez ces lignes, le dossier concernant les passages de Yasin Karaca et Ode Thompson, tous deux courtisés par Westerlo, aura peut-être été finalisé aussi, dans le cadre d'un prêt une fois encore. Mais le "fait d'hiver" est encore à venir, sans doute: Monaco, qui file du mauvais coton, veut profiter de la deuxième période des transferts, dans l'Hexagone, (le mercato s'ouvre le 22 décembre) pour réaliser des emplettes. Et, à cet égard, le nom d' Alin Stoica est cité dans la mesure où le coach de l'AS, Didier Deschamps, voit dans le Roumain un candidat possible à la succession de son régisseur argentin Marcelo Gallardo. Le médian du Sporting a d'ailleurs été visionné par des scouts monégasques lors du match du Championnat d'Europe des Espoirs entre la Roumanie et la France (0-4), voici un mois. Pour Anderlecht, cet intérêt constitue évidemment du pain bénit. Les Mauves veulent absolument monnayer le talent d'un joueur qui arrivera en fin de bail en juin prochain. Après l'avoir présenté sans succès à Feyenoord et au Real Madrid, le Sporting hérite, sans nul doute, d'une toute dernière opportunité d'écouler un élément qui ne fait plus l'unanimité autour de son nom et, surtout, de ses prestations. Reste à voir toutefois si le joueur lui-même l'entendra de cette oreille. Il se murmure que, déçu par son statut de réserviste de luxe cette saison, Alin Stoica veut tout simplement honorer son contrat jusqu'au bout au Parc Astrid, avant de prendre la clé des champs sans que ses dirigeants ne perçoivent le moindre euro pour lui. Le manager du RSCA, Michel Verschueren, déclare toutefois qu'on n'en arrivera pas là et qu'une solution sera trouvée qui agréera toutes les parties. Lui-même, de son côté, a d'ores et déjà coupé les ailes à la rumeur qui l'annonçait sous peu au Standard: "Je reste au Sporting. C'est déjà une affaire de moins à régler..."