Un journal flamand vous a cité à Genk dans le cadre d'un échange avec Chatelle, le week-end dernier. Qu'en est-il?

Onder Turaci: Je l'ai appris par des équipiers mais, pour ma part, je n'ai eu aucun contact. Genk s'était intéressé à moi à l'issue de ma première saison à La Louvière et il est donc possible qu'on ne m'ait pas oublié. Mais personne ne m'a téléphoné. Et comme je n'ai pas de manager...
...

Onder Turaci: Je l'ai appris par des équipiers mais, pour ma part, je n'ai eu aucun contact. Genk s'était intéressé à moi à l'issue de ma première saison à La Louvière et il est donc possible qu'on ne m'ait pas oublié. Mais personne ne m'a téléphoné. Et comme je n'ai pas de manager... On affirme que le Standard, où vous n'avez plus qu'un an de contrat, n'a guère apprécié que vous refusiez une offre de prolongation.Jusqu'ici, le Standard m'a fait une seule offre, en décembre: c'était quelque chose que je ne pouvais pas accepter. J'ai signé mon premier contrat professionnel il y a quatre ans. Depuis, j'ai joué trois saisons en D1 mais il n'a jamais été adapté. A présent, on me propose un nouveau bail de deux ans et ma priorité est de rester au Standard. Mais j'aimerais aussi que ma progression se matérialise au niveau financier.Voici peu, on vous avait cité à Gençlerbirligi.L'entraîneur de ce club me voulait déjà dans un autre club voici deux ans. Mais là non plus, rien de concret si ce n'est des managers qui viennent me voir. Cette situation ne me tracasse guère pour le moment: j'ai encore un an pour y songer et je joue chaque match en essayant de progresser.On vous a fait beaucoup de reproches ces derniers temps. Sont-ils liés au fait que vous n'avez pas resigné?J'ose espérer que non. De toute façon, j'essaye de ne pas trop prêter attention à ce que l'on dit de moi. Quant à mon futur, il va bien finir par se dessiner. Je veux bien admettre que j'ai eu un petit passage à vide au début de l'année mais on semble oublier que je n'ai que 22 ans. Et ce n'était quand même pas dramatique non plus, que je sache: mon adversaire direct n'a jamais inscrit trois buts ou fait trois passes décisives. Et je pense que mes derniers matches n'étaient pas mauvais du tout, même si on m'a reproché de mauvaises relances contre Malines: en réalité, j'ai perdu deux ballons. Sur le deuxième, le public a sifflé et cela a sans doute influencé ma cotation dans les journaux.Après quelques matches dans l'axe, vous êtes retourné sur le flanc droit contre Genk. Quelle est votre meilleure position?Je m'attendais un peu à retourner sur le flanc parce qu'on avait annoncé du changement après Malines. Pour moi, c'est du pareil au même: j'ai joué sur le flanc droit dans les équipes d'âge et au centre de la défense en équipe nationale. La différence n'est pas tellement importante, si ce n'est peut-être au niveau du placement, mais j'essaye de jouer sur base de mes caractéristiques. (P. Sintzen)