Cologne, Manchester United, Newcastle, Sampdoria, FC Séville, Manchester City, AC Milan, Bolton, Marseille, Ajax, Chelsea, PSG, Bordeaux, Real Madrid, CSKA Moscou, Inter Milan, Schalke O4, Birmingham, Hoffenheim, Aston Villa, AS Roma, Palerme, Arsenal, PSV Eindhoven, Juventus, etc. Soit un concentré non exhaustif de clubs venus se presser aux portillons d'un Sclessin très tendance depuis plusieurs mois. Le revers de la médaille, le voilà : des prestations étincelantes sur la scène européenne qui ont creusé l'appétit de nombreux prédateurs. L'an dernier, à pareille époque, ceux-ci faisaient moins peur et avaient pour nom Le Mans, Twente, Monaco, Aalkmaar ou Lille... Aujourd'hui, ils sortent de la Premier League, de la Liga, de la Bundesliga ou du Calcio. Rien que du lourd. Du très lourd.
...

Cologne, Manchester United, Newcastle, Sampdoria, FC Séville, Manchester City, AC Milan, Bolton, Marseille, Ajax, Chelsea, PSG, Bordeaux, Real Madrid, CSKA Moscou, Inter Milan, Schalke O4, Birmingham, Hoffenheim, Aston Villa, AS Roma, Palerme, Arsenal, PSV Eindhoven, Juventus, etc. Soit un concentré non exhaustif de clubs venus se presser aux portillons d'un Sclessin très tendance depuis plusieurs mois. Le revers de la médaille, le voilà : des prestations étincelantes sur la scène européenne qui ont creusé l'appétit de nombreux prédateurs. L'an dernier, à pareille époque, ceux-ci faisaient moins peur et avaient pour nom Le Mans, Twente, Monaco, Aalkmaar ou Lille... Aujourd'hui, ils sortent de la Premier League, de la Liga, de la Bundesliga ou du Calcio. Rien que du lourd. Du très lourd. Comment la direction du Standard peut-elle aujourd'hui résister aux chants des sirènes étrangères ? Comment limiter la prochaine vague d'émigration ? Quels arguments avancer face à des championnats bien plus clinquants ? Et comment ne pas envier la réussite de Marouane Fellaini, brillant avec Everton, et dont le salaire de plus d'un million d'euros net par an doit être un des serpents de mer dans les discussions du vestiaire des Rouches ? Inutile de se leurrer, le départ de Big Marouane ne devrait pas rester sans suite. D'autres devraient l'imiter ; dans un mois, dans six mois ? L'indemnité gargantuesque (20 millions d'euros) qu'a dû promettre la direction des Blues a toutefois mis en garde les futurs acquéreurs. Désormais il va falloir casquer, et gros, pour s'attirer les gars les plus hot de Liège. Le revers de la médaille devrait, en finalité, toujours être couvert d'or... Pour les fiches : Les étoiles représentent l'attrait du joueur au niveau européen. Les qualités et défauts sont ceux mis en avant en fonction d'un transfert. J L'élégant milieu de terrain du Standard est l'élément qui suscite le plus de convoitises. Et celles-ci émanent majoritairement de l'autre côté de la Manche. Là où la barre des 20 millions d'euros ne rebute pas... " Martin Ferguson, le fils de Sir Alex Ferguson qui officie comme recruteur principal pour Manchester United, s'est déjà déplacé trois fois à Sclessin pour le visionner ", nous affirme un des intermédiaires du transfert de Fellaini à Everton et qui continue dans ce rôle pour d'autres clubs anglais. " Ce soir face à la Sampdoria, Ferguson visionnera à nouveau Axel Witsel. Il sera posté dans la loge de Lucien D'Onofrio comme les trois fois précédentes. Si l'intérêt de Manchester United existe bel et bien, je tiens par contre à démentir le chiffre de 24 millions d'euros que Manchester serait prêt à débourser pour le jeune Diable Rouge. Aucun montant n'a encore été évoqué. Cela dit, on ne devrait pas être loin du compte en cas de départ. " On notera également qu'en Angleterre, la marque Witsel fait son chemin. Le Daily Mail a évoqué le refus de la direction du Standard concernant l'offre de 6 millions de livres sterling (7,2 millions d'euros) faite par Bolton. Et de poursuivre en pointant l'intérêt de clubs plus huppés comme United ou l'Inter Milan. Le Daily Mirror, sous la plume de Lee Reynolds, a même été jusqu'à parler du premier transfert head-to-head (tête contre tête) de Felipe Scolari avec Sir Alex Fergusson et Arsène Wenger concernant " the teenager sensationAxel Witsel ". Rien de moins... " Les 20 millions demandés ne devraient pas non plus effrayer le richissime Manchester City dont un de ses représentants était présent face à Séville ", poursuit Reynolds. Ces louanges ne sont évidemment pas tombées dans l'oreille d'un sourd. " Axel est très serein par rapport à la situation ", nous explique son agent Jorge Vidal. " Il arrive qu'il me demande si un club s'est manifesté, mais ça ne l'obnubile pas. D'ailleurs, je me suis encore entretenu la semaine dernière avec le directeur général du Standard, Pierre François, et aucune offre concrète n'est encore parvenue à la direction. Et si, prochainement, un candidat acquéreur étranger venait à afficher clairement ses ambitions, je n'en serais pas le premier informé. Ce sont les directions des deux clubs qui débattraient du cas du joueur. L'agent n'a pas les cartes en main dans ce cas de figure. On le sonde prioritairement quand un de ses joueurs arrive au terme de son contrat. Pas avant. " Axel n'est-il pas envieux de voir Fellaini, un de ses potes, s'éclater en Premier League ? Vidal : " Non. Marouane est différent d'Axel. Dès son arrivée à Sclessin, on sentait que le joueur d'Everton avait une envie rapide d'aller voir ailleurs. Même si, en définitive, on l'a un peu poussé vers la sortie alors qu'il se voyait plutôt rester. Axel, lui, n'est pas pressé. Il se verrait bien poursuivre le plus longtemps possible l'aventure européenne du Standard et inscrire un deuxième titre à son palmarès. Evidemment, si une proposition du type Fellaini, émanant d'une grosse pointure anglaise, tombait sur le bureau de ses dirigeants, le Standard pourrait difficilement la refuser. Une offre de Manchester United, par exemple, ne se présente pas plusieurs fois dans une carrière. Et l'éventualité de se retrouver sur le banc la première année serait grande, mais pas vécue comme une catastrophe... Axel est encore très jeune, son but est de progresser au contact de grands joueurs, quitte à devoir accepter un contrat moins plantureux que dans un club comme Bolton. " J On se rappellera qu'il y a quatre mois, Milan Jovanovic nous confiait qu'il arrêterait le football si le Standard refusait de le céder au PSV Eindhoven. Et il ajoutait : " Il y a 1.000 % de chances que je m'en aille cet été. " Aujourd'hui, le pétulant Serbe est toujours là. Et bien là. Reste qu'un transfert vers l'étranger continue à occuper ses pensées. À 27 ans, Jova n'a plus tout l'avenir footballistique devant lui. Après avoir glané le titre de Footballeur Pro 2007-2008, il est indiscutablement l'un des grands favoris au Soulier d'Or 2008. " Milan est obsédé par cette récompense ", nous confie l'un de ses proches. " Le Soulier d'Or serait une reconnaissance supplémentaire de son talent et cela lui permettrait de voir sa cote sur la scène internationale encore grimper. " La campagne de com' " Jova Soulier d'Or " a en tous les cas débuté... Du côté du PSV, l'intérêt persiste, même si les dirigeants bataves ont été refroidis par la compensation financière demandée par leurs homologues liégeois durant l'été. Un montant de 8 à 10 millions avait été cité. Aujourd'hui, un autre larron est entré dans la danse. Et pas n'importe lequel. " Pedrag Mijatovic (directeur technique du Real Madrid) s'est récemment entretenu avec Lucien D'Onofrio concernant l'éventuelle venue de Jovanovic. ", affirme un proche de la maison blanche madrilène. " Le joueur a également eu Mijatovic au bout du fil qui lui a fait part de ses intentions. On parle d'un prêt d'un an pour cinq millions d'euros en janvier ou à la fin de la saison, assorti d'une option d'achat, dont le montant est encore inconnu. " Comment un mastodonte comme le Real peut-il s'intéresser à un joueur de 27 ans venu de la rikiki Jupiler League ? La même source que plus haut répond : " Au-delà des résultats du Standard sur la scène européenne, c'est davantage les dernières prestations de Jovanovic avec l'équipe nationale serbe, dont une très convaincante face à la Bulgarie, qui ont frappé les esprits. Radomir Antic, l'actuel sélectionneur serbe qui a coaché notamment le Real, Barcelone, et l'Atlético Madrid dans les années 90, entretient d'excellents contacts avec son compatriote Mijatovic. J'imagine que son discours a dû être élogieux. " J Dieumerci Mbokani est sans conteste le meilleur avant de pointe évoluant en Belgique depuis un an. D'où une attention incessante et grandissante de l'étranger autour de l'attaquant congolais. Son but face à Séville et son assist face à Belgrade n'ont évidemment pas atténué la chose... " Je ne vais pas vous cacher que de nombreux clubs suivent les prestations de Dieumerci ", ironise son agent Fabio Baglio. " Et je peux vous en citer plusieurs : PSG, Marseille, Bordeaux, FC Séville, AC Milan, AS Rome, Newcastle, Aston Villa, Tottenham. Mais ce ne sont encore que des scouts qui observent son évolution. Il n'y a rien de précis pour le moment. J'entends souvent qu'il aurait une grosse envie d'aller voir ailleurs, rien n'est plus faux. Dieumerci est heureux au Standard, d'autant plus que le club va continuer son parcours sur la scène européenne après l'hiver. C'était important pour lui. " " C'est d'après moi le joueur qui vaudra le plus d'argent en cas de transfert ", estime un recruteur français. " Par rapport à son poste et à l'étendue de ses qualités, c'est un joueur particulièrement complet comme on en trouve peu. Pour un club français, il est, j'ai l'impression, devenu impayable. Cela m'étonnerait qu'on le retrouve à Marseille ou au PSG. "" Le transfert de Mbokani devrait tourner autour des 15 millions d'euros ", estime l'un des intermédiaires du transfert de Fellaini. " Mais de toute façon, le Standard a déjà trouvé son successeur avec Moussa Mââzou. Lucien D'Onofrio est tombé sous le charme du meilleur buteur de la compétition. Et comme Lucien s'entend comme cul et chemise avec Roger Lambrecht, le président de Lokeren, je ne vois pas ce qui ferait capoter sa future venue... " J Parfois critiqué en Belgique pour ne pas être suffisamment décisif ou buteur, ces reproches à l'égard de Steven Defour ne semblent pas émouvoir l'extérieur " Je sais que Martin Ferguson suis attentivement Witsel, mais également Steven Defour ", lâche un des intermédiaires du transfert de Fellaini. " Les Mancuniens voient en lui le successeur de Paul Scholes. " Du côté de Paul Stefani, manager du capitaine des Rouches, on se veut plus modéré (rien d'étonnant...) : " Je sais que la presse a grossi certaines déclarations le concernant. Je discute souvent avec Steven et il me répète sans cesse que son désir, c'est d'être champion. Voilà ce qui lui importe. Maintenant, si le club venait à décider qu'il pouvait partir. OK, on réfléchira. Mais aujourd'hui, il est bien trop tôt pour parler de transfert, ce n'est qu'en janvier que les tractations se nouent. Je peux simplement vous dire qu'actuellement le club n'a reçu qu'une offre sérieuse concernant Steven. C'était en janvier dernier quand l'Ajax proposait 8 à 9 millions. Les Hollandais étaient prêts à mettre le prix, car ils avaient besoin d'un joueur de ce type. Le Standard n'a pas cédé et je ne crois pas qu'on peut lui donner tort. " J L'Américain arrive en fin de contrat cette saison. Cette donne le place en pole position des joueurs susceptibles de partir dès cet hiver. Dans la presse française, son nom fut récemment évoqué du côté du PSG et de Marseille. Pour solidifier son secteur défensif, le club parisien avait d'abord misé sur le joueur du Dynamo Kiev, Pape Diakhaté. Les 7 millions demandés par le club ukrainien auraient fait dévier l'attention des dirigeants sur Onyewu. Le club de la capitale française pourrait, dit-on, débourser 3 millions pour le colosse du Standard dès cet hiver. Du côté de Marseille, Onyewu fait office de marronnier. " Tous les six mois, le défenseur américain est cité à l'OM ", sourit Fabrice Lamperti, journaliste à La Provence. Ça remonte déjà à 2004 quand Daniel Van Buyten a quitté le club pour Manchester City. Je sais que l'Équipe en a reparlé, mais de notre côté, on estime que cette piste n'est pas assez chaude pour l'évoquer à nouveau. " " Si Onyewu devait débarquer à Marseille, ce serait dû essentiellement aux bons contacts qui lient Lucien D'Onofrio à José Anigo, directeur technique des Phocéens ", estime un recruteur français. " Et non pas pour des raisons sportives. Cela m'étonnerait qu' Eric Gerets souhaite l'arrivée du défenseur américain pour solidifier un axe central régulièrement mis à défaut. Si l'OM le transfère pour remplacer le très critiqué Roland Zubar, je n'y verrais pas l'intérêt. Les deux joueurs possèdent les mêmes défauts défensifs et paniquent quand ça va vite. " par thomas bricmont