Eiji Kawashima

Des clubs étrangers le suivent. Il a été très stable et a sauvé quelques points. Ses points forts sont les réflexes et les situations de un-contre-un. Son point faible : sa tendance à relâcher les ballons. Véritable personnalité, il est aussi le capitaine du Lierse.

Bernt Evens

Constant, il a apporté son expérience à un Cercle très jeune et sa mentalité qui lui ordonne de ne jamais rien lâcher. Il n'a pas hésité à se porter à l'attaque lorsque le besoin d'inscrire un but se faisait sentir. A 33 ans, il incarne le genre de joueur à qui on ne la fait plus.

Davy De Fauw

Peu connu au sud du pays, cet ancien Espoir du Club a été capitaine cinq ans au Sparta Rotterdam et cinq à Roda JC. Il a également enfilé le brassard dès son arrivée au Gaverbeek parce que c'est un vrai leader. Il arpente son flanc avec bonheur et n'a été remplacé que pour se faire applaudir...

Jérémy Taravel

Jadis moins concentré, il est devenu le leader de la défense de Lokeren. Peter Maes lui a confié des responsabilités et il les assume, tout en apportant son écot aux offensives grâce à des montées sur phases arrêtées et à des relances précises.

Nuno Reis

International portugais U20, prêté par le Sporting Lisbonne, il est petit (1m78) mais compense par sa concentration. Joueur sobre, il évite de prendre des risques et préfère dégager. Il a stabilisé la défense aux côtés du jeune Grégory Mertens, blessé pour les PO2.

Killian Overmeire

Joueur humble et sous-estimé, le capitaine de Lokeren parcourt beaucoup de kilomètres, rééquilibre l'équipe grâce à un sens du placement et à une grande intelligence de jeu, et guide ses partenaires. Le régulateur de l'entrejeu.

Julien Gorius

A Malines, c'est à la fois un bosseur et un technicien, un buteur (12) et un donneur d'assists (5), et aussi un spécialiste des penalties : il n'en rate jamais la conversion. Malgré toutes ses qualités, il reste humble et se met au service de l'équipe.

Jordan Remacle

Après Genk, où il était un super talent à 18 ans, il s'est perdu dans des clubs néerlandais anonymes. En 2010, il a entendu l'appel de Ronny Van Geneugden et a aidé Louvain à monter et a confirmé en D1 (8 buts et 5 assists).

Benjamin De Ceulaer

Peut évoluer à trois positions : sur les deux flancs ou comme soutien d'attaque. Auteur d'une saison très régulière à Lokeren où il marque (11 buts), fait marquer et pèse sur les défenses adverses. Rapide et opportuniste, il crée aussi des espaces pour ses partenaires.

Tim Matthys

12 assists : le meilleur du championnat dans ce domaine. Il est le pourvoyeur attitré de Jérémy Perbet, grâce à ses corners, coups francs ou débordements sur la droite. S'est rapidement imposé à Mons qu'il a aidé à remonter puis à se stabiliser en D1.

Jérémy Perbet

Le meilleur buteur du championnat (22 buts sans compter les trois refusés et considérés comme auto-buts), il n'est pas l'individualiste qui prend le ballon dans le rond central pour dribbler toute la défense. A Mons, l'équipe joue pour lui et il le rend bien.

Des clubs étrangers le suivent. Il a été très stable et a sauvé quelques points. Ses points forts sont les réflexes et les situations de un-contre-un. Son point faible : sa tendance à relâcher les ballons. Véritable personnalité, il est aussi le capitaine du Lierse. Constant, il a apporté son expérience à un Cercle très jeune et sa mentalité qui lui ordonne de ne jamais rien lâcher. Il n'a pas hésité à se porter à l'attaque lorsque le besoin d'inscrire un but se faisait sentir. A 33 ans, il incarne le genre de joueur à qui on ne la fait plus. Peu connu au sud du pays, cet ancien Espoir du Club a été capitaine cinq ans au Sparta Rotterdam et cinq à Roda JC. Il a également enfilé le brassard dès son arrivée au Gaverbeek parce que c'est un vrai leader. Il arpente son flanc avec bonheur et n'a été remplacé que pour se faire applaudir... Jadis moins concentré, il est devenu le leader de la défense de Lokeren. Peter Maes lui a confié des responsabilités et il les assume, tout en apportant son écot aux offensives grâce à des montées sur phases arrêtées et à des relances précises. International portugais U20, prêté par le Sporting Lisbonne, il est petit (1m78) mais compense par sa concentration. Joueur sobre, il évite de prendre des risques et préfère dégager. Il a stabilisé la défense aux côtés du jeune Grégory Mertens, blessé pour les PO2. Joueur humble et sous-estimé, le capitaine de Lokeren parcourt beaucoup de kilomètres, rééquilibre l'équipe grâce à un sens du placement et à une grande intelligence de jeu, et guide ses partenaires. Le régulateur de l'entrejeu.A Malines, c'est à la fois un bosseur et un technicien, un buteur (12) et un donneur d'assists (5), et aussi un spécialiste des penalties : il n'en rate jamais la conversion. Malgré toutes ses qualités, il reste humble et se met au service de l'équipe.Après Genk, où il était un super talent à 18 ans, il s'est perdu dans des clubs néerlandais anonymes. En 2010, il a entendu l'appel de Ronny Van Geneugden et a aidé Louvain à monter et a confirmé en D1 (8 buts et 5 assists). Peut évoluer à trois positions : sur les deux flancs ou comme soutien d'attaque. Auteur d'une saison très régulière à Lokeren où il marque (11 buts), fait marquer et pèse sur les défenses adverses. Rapide et opportuniste, il crée aussi des espaces pour ses partenaires. 12 assists : le meilleur du championnat dans ce domaine. Il est le pourvoyeur attitré de Jérémy Perbet, grâce à ses corners, coups francs ou débordements sur la droite. S'est rapidement imposé à Mons qu'il a aidé à remonter puis à se stabiliser en D1. Le meilleur buteur du championnat (22 buts sans compter les trois refusés et considérés comme auto-buts), il n'est pas l'individualiste qui prend le ballon dans le rond central pour dribbler toute la défense. A Mons, l'équipe joue pour lui et il le rend bien.