Sébastien Pocognoli

Georges Leekens s'obstine à oublier le joueur le plus régulier de Sclessin ! Poco joue tous les matches et semble avoir retrouvé son niveau de l'AZ. Le tacle propre est sa spécialité. Les centres du pied gauche en sont une autre. Et il les distille avec bonheur.

Silvio Proto

Une seule bourde (à Zulte Waregem) qu'il a réparée en livrant un assist sur dégagement. Sa concentration et sa rapidité à sortir pour contrer un attaquant sont ses points forts. Son caractère émotif lui joue encore des tours mais il a sauvé beaucoup de points.

Carl Hoefkens

N'a pas toujours fait l'unanimité mais a livré une saison très régulière. A l'origine défenseur central, a été reconverti en latéral droit où il fait prévaloir son expérience en faisant son boulot et en ponctuant ses débordements de bons centres.

César Arzo

La défense de Gand s'est considérablement améliorée depuis l'arrivée de la paire espagnole Arzo-Melli. Arzo joue davantage sur son intelligence et son influence est telle qu'on lui a confié le brassard de capitaine. Il joue parfois demi défensif.

Cheikhou Kouyaté

La blessure puis le départ d' Ondrej Mazuch l'ont révélé à l'arrière : grand, solide, bon de la tête, très rapide. Il rattrape les attaquants qui filent au but et ses montées, ballon au pied, sont impressionnantes. Ses relances, en revanche....

lucas Biglia

S'il n'avait pas dû subir une opération à l'épaule à l'automne, il aurait sans doute été l'un des principaux candidats au Soulier d'Or. Joue trop latéralement pour certains, mais il est le régulateur de l'équipe et a signé 9 assists sur des coups francs travaillés.

Lior Refaelov

Souvent cantonné sur le flanc gauche et parfois sur le banc, il occupe maintenant une position plus centrale dans un rôle de médian offensif qui lui convient à merveille. Un créateur, un technicien, qui apporte de la variété au jeu brugeois : il a inscrit 6 buts.

MilanJovanovic

Le Serpent a rapidement été adopté par les supporters mauves. Au début, il a insufflé son caractère à une équipe qui en manquait. Il a aussi inscrit 9 buts, surtout dans les grands matches. On lui reproche de jouer à la carte : fini de musarder.

Matias Suarez

Premier Sud-Américain à recevoir le Soulier d'Or, il n'avait pas obtenu le moindre point en juin. Durant l'été, la confiance aidant, il a empilé 10 buts en championnat et 7 en Europa League (plus 9 assists). Sans son artiste, Anderlecht souffre.

Guillaume Gillet

Devenu flanc droit depuis le départ de Jonathan Legear, ses points forts sont ses infiltrations et sa faculté à sentir où le ballon va tomber. Tout lui réussissait fin 2011 mais il traverse actuellement une période de moindre conjoncture. Auteur de 12 buts.

Dieumerci Mbokani

Il a perdu un enfant de quatre mois et a été blessé, mais sur le terrain il a montré toute sa classe. Jadis chassé du Sporting, il a été accueilli à bras ouverts lors de son retour et a remercié les dirigeants anderlechtois par des prestations spectaculaires et 10 buts.

Georges Leekens s'obstine à oublier le joueur le plus régulier de Sclessin ! Poco joue tous les matches et semble avoir retrouvé son niveau de l'AZ. Le tacle propre est sa spécialité. Les centres du pied gauche en sont une autre. Et il les distille avec bonheur. Une seule bourde (à Zulte Waregem) qu'il a réparée en livrant un assist sur dégagement. Sa concentration et sa rapidité à sortir pour contrer un attaquant sont ses points forts. Son caractère émotif lui joue encore des tours mais il a sauvé beaucoup de points.N'a pas toujours fait l'unanimité mais a livré une saison très régulière. A l'origine défenseur central, a été reconverti en latéral droit où il fait prévaloir son expérience en faisant son boulot et en ponctuant ses débordements de bons centres.La défense de Gand s'est considérablement améliorée depuis l'arrivée de la paire espagnole Arzo-Melli. Arzo joue davantage sur son intelligence et son influence est telle qu'on lui a confié le brassard de capitaine. Il joue parfois demi défensif. La blessure puis le départ d' Ondrej Mazuch l'ont révélé à l'arrière : grand, solide, bon de la tête, très rapide. Il rattrape les attaquants qui filent au but et ses montées, ballon au pied, sont impressionnantes. Ses relances, en revanche.... S'il n'avait pas dû subir une opération à l'épaule à l'automne, il aurait sans doute été l'un des principaux candidats au Soulier d'Or. Joue trop latéralement pour certains, mais il est le régulateur de l'équipe et a signé 9 assists sur des coups francs travaillés.Souvent cantonné sur le flanc gauche et parfois sur le banc, il occupe maintenant une position plus centrale dans un rôle de médian offensif qui lui convient à merveille. Un créateur, un technicien, qui apporte de la variété au jeu brugeois : il a inscrit 6 buts.Le Serpent a rapidement été adopté par les supporters mauves. Au début, il a insufflé son caractère à une équipe qui en manquait. Il a aussi inscrit 9 buts, surtout dans les grands matches. On lui reproche de jouer à la carte : fini de musarder.Premier Sud-Américain à recevoir le Soulier d'Or, il n'avait pas obtenu le moindre point en juin. Durant l'été, la confiance aidant, il a empilé 10 buts en championnat et 7 en Europa League (plus 9 assists). Sans son artiste, Anderlecht souffre.Devenu flanc droit depuis le départ de Jonathan Legear, ses points forts sont ses infiltrations et sa faculté à sentir où le ballon va tomber. Tout lui réussissait fin 2011 mais il traverse actuellement une période de moindre conjoncture. Auteur de 12 buts. Il a perdu un enfant de quatre mois et a été blessé, mais sur le terrain il a montré toute sa classe. Jadis chassé du Sporting, il a été accueilli à bras ouverts lors de son retour et a remercié les dirigeants anderlechtois par des prestations spectaculaires et 10 buts.