Il y a deux ans, l'Euro de basket-ball avait tourné au fiasco pour les Belgian Lions, défaits lors de leurs 5 matches de poule. Le forfait in extremis d'AxelHervelle, qui s'était blessé au début de la compétition, avait joué un tour pendable à nos représentants. Aujourd'hui, deux ans plus tard, la Belgique s'est à nouveau qualifiée. Avec une équipe complètement remaniée puisque, après l'échec lituanien, Tomas Van Den Spiegel, Mbenga, Marcus Faison et Doum Lauwers se sont retirés.
...

Il y a deux ans, l'Euro de basket-ball avait tourné au fiasco pour les Belgian Lions, défaits lors de leurs 5 matches de poule. Le forfait in extremis d'AxelHervelle, qui s'était blessé au début de la compétition, avait joué un tour pendable à nos représentants. Aujourd'hui, deux ans plus tard, la Belgique s'est à nouveau qualifiée. Avec une équipe complètement remaniée puisque, après l'échec lituanien, Tomas Van Den Spiegel, Mbenga, Marcus Faison et Doum Lauwers se sont retirés. " L'équipe est plus jeune, ce qui la rend plus agressive et plus rapide ", dit Axel Hervelle. " Comme nous avons perdu de la taille, cela doit être notre force. En préparation, nous avons dominé l'Italie et Israël. Nous avons également tenu tête à la Lituanie qui, pour moi, est candidate numéro un au titre. Seule la Pologne nous a surclassés mais elle était plus forte sous l'anneau et nous étions fatigués. " Pour le coach israélien Arik Shivek (ex-Mons), la force de la Belgique, ce sont ses distributeurs, Jonathan Tabu et Sam Van Rossom qui, malgré leur jeune âge, ont déjà pas mal d'expérience. " Ils figurent parmi les meilleurs d'Europe ", dit Hervelle. " Maintenant, il faut pouvoir les utiliser ensemble, trouver l'équilibre. " L'Américain Matt Lojeski, naturalisé belge en cours de préparation, pourrait être l'arme secrète des Belgian Lions. Il a été élu deux fois MVP de l'Ethias League et vient de quitter Ostende pour Olympiakos. " Certains pays abusent des naturalisations mais Matt a joué en Belgique pendant six ans et il a envie de représenter le pays ", dit Hervelle. " Il a du talent à revendre mais il sait aussi défendre et passer le ballon. Avec lui, nous sommes plus compétitifs et nous devons franchir le premier tour mais Israël, le Royaume-Uni et l'Ukraine peuvent en dire autant. " La Belgique est-elle devenue une nation de basket de niveau européen ? " Quentin Serron, Pierre-Antoine Gillet, Jean-Marc Mwema, Yannick Driesen, John Steinbach et quelques autres ont du talent ", poursuit Hervelle. " Il faut les encadrer. JacquesLedure et EddyCasteels font le maximum avec les moyens qu'ils ont. Pour progresser, il faut augmenter le budget de l'équipe nationale. Celui de l'Espagne est de 20 millions. " le programme des Belgian Lions Mercredi 4 septembre (17 h 45) : Belgique - Ukraine Jeudi 5 septembre (17 h 45) : Allemagne - Belgique (en direct sur ARD) Vendredi 6 septembre (17 h 45) : Belgique - Royaume-Uni Dimanche 8 septembre (21h) : Israël - Belgique Lundi 9 septembre (21h) : Belgique - France Les équipes sont réparties en quatre groupes de six pays. Les trois premiers de chaque poule sont qualifiés pour la phase suivante. Distributeurs : Roel Moors (Antwerp Giants), Guy Muya (Mons), Jonathan Tabu (Saragosse), Sam Van Rossom (Valence) Ailiers : Matt Lojeski (Olympiacos), Wen Mukubu (Charleroi), Jean-Marc Mwema (Antwerp Giants) Pivots : Christophe Beghin (Charleroi), Axel Hervelle (Bilbao), Sasha Massot (Charleroi) Centres : Maxime De Zeeuw (Antwerp Giants), Yannick Driesen (Antwerp Giants) Coach : Eddy Casteels PAR MATTHIAS STOCKMANS