Les Buffalos ont plongé dans le délire en étant sacrés champions pour la première fois de leur histoire. Leur promenade en bateau sur les canaux de Gand, une idée de Vanhaezebrouck, a attiré une horde de plus de 120.000 sympathisants. La vente des abonnements a connu le même succès : les 18.000 billets - sur 20.000 - ont été écoulés en un rien de temps. C'est un sésame indispensable pour avoir une chance de suivre les matches de poule de la Ligue des Champions.
...

Les Buffalos ont plongé dans le délire en étant sacrés champions pour la première fois de leur histoire. Leur promenade en bateau sur les canaux de Gand, une idée de Vanhaezebrouck, a attiré une horde de plus de 120.000 sympathisants. La vente des abonnements a connu le même succès : les 18.000 billets - sur 20.000 - ont été écoulés en un rien de temps. C'est un sésame indispensable pour avoir une chance de suivre les matches de poule de la Ligue des Champions. Le conseil ? Conserver ce qui était bon, d'autant que beaucoup de joueurs ont encore une large marge de progression, comme le gardien titulaire Sels, qui a gagné des points et a rarement commis des erreurs. L'ancien international espoir est parfaitement soutenu par le routinier Vandenbussche, qui hausse le niveau de Sels. Toutefois, celui-ci doit se faire encore un peu plus dominant. Le trio défensif est intact grâce au transfert définitif de Nielsen du NEC. C'est un vrai joueur d'équipe, qui prend des risques et cherche des solutions footballistiques. A ses côtés, Gershon est l'impitoyable combattant, qui vit des contacts physiques et en impose souvent. Asare est plutôt un tranquille arrière gauche, qui choisit bien sa position et connaît rarement des problèmes malgré sa petite stature. L'international suédois Johansson doit apporter son expérience européenne au centre ou à droite tandis que Rafinha et Vitas - très en vervependant la préparation - peuvent le doubler. Horemans a le flair de Smoje mais doit acquérir plus de coffre. A gauche, Zolotic reste une roue de secours. Le jeune Özkan a agréablement surpris dans le match de gala contre Bordeaux. Seul inconvénient : en l'absence de Gershon, fort de la tête, Gand reste fragile sur les phases arrêtées. Les possibilités de changements sont multiples. A droite, Foket, véritable marathonien, a créé la surprise par sa profondeur et sa lucidité dans la dernière passe. Avec Elhamed, qui a réussi son test au Club Bruges mais ne constituait pas une priorité, Gand a acquis une alternative. L'Israélien mise sur sa technique et ses élans offensifs. De l'autre côté, Matton fait partie de ces joueurs qui cherchent des espaces entre les lignes et s'infiltrent. Du coup, Oussalah, enfin guéri, l'irrégulier Soumahoro et Saief, qui sait conserver le ballon, doivent prendre patience. Au milieu défensif, le capitaine Kums est une certitude. Il détermine calmement le rythme des matches. Dejaegere et Neto peuvent évoluer à ses côtés, à moins que l'entraîneur n'opte pour le distributeur Van Der Bruggen ou le polyvalent Poletanovic. La clef de la créativité est entre les mains de Milicevic, qui a étalé son efficacité et sa technique de frappe en PO1. Sur le plan offensif, Hajradinovic constitue également une option. Il est opportuniste mais il doit apprendre à réfléchir. Depoitre est infatigable. Par son physique et son aptitude à conserver le ballon, il monopolise aisément deux défenseurs. Coulibaly est une alternative. Le Malien s'est mis en évidence pendant les PO1 mais il doit encore améliorer son timing et son efficacité devant le but. Le deuxième attaquant est un flyer. Raman aime jaillir de la droite et il mise surtout sur son explosivité. Tabekou paraît encore un peu léger. Simon a rapidement fait impression puis il s'est blessé au genou et n'a guère eu de repos, à cause du Mondial U20 avec le Nigeria. L'avant de poche est surtout dangereux de la gauche, d'où il peut entreprendre des actions le long de la ligne ou vers l'axe. Pedersen reste fragile mais il est le meilleur killer. Gand a encore soif d'un beau football au sol, fait de combinaisons, de spectacle, et rêve de nouveaux succès. Le club veut ennuyer Anderlecht et le Club Bruges dans leur course au titre. La direction a sciemment mis l'accent sur une qualification pour les PO1 et un beau parcours en Coupe mais elle veut aussi une équipe plus forte et plus affûtée en prévision du bal des champions, qu'elle va découvrir. Elle veut voir si son jeune groupe possède encore une large marge de progression. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE