Lu sur notre blog www.sportmagazine.be
...

Lu sur notre blog www.sportmagazine.beNos Diables sont en pleine préparation pour la rencontre du 30 mai face à l'Italie. Et oui, quel honneur d'affronter, à quelques jours du début de l'Euro, la Squadra Azzurra, championne du monde en titre, dans la somptueuse ville de Florence, et tutti quanti. Ajoutez-y l'envie des cadres de la fédération d'effacer des mémoires collectives le sinistre Belgique-Maroc de mars dernier, vous vous dites que cette rencontre vaut bien plus que son titre de match de préparation. Voilà pourquoi, lundi, ils n'étaient que cinq joueurs de champ à s'entraîner. Pourquoi demander à Gillet, Defour ou Swerts de se pointer si tôt (j'avais oublié De Man et Sonck pour couronner le tout...) ? La rencontre, pour rappel, n'a lieu que vendredi en huit. Mais suis-je bête, on se doit de maintenir en bon professionnel les athlètes en condition. Et quoi de mieux pour cela, dans une atmosphère hautement détendue, que de s'adonner à un guilleret cinq contre cinq. Seulement voilà, quand on n'est que sept au rendez-vous, faut faire appel à l'entourage pour combler les trous. Defour et Gillet ont donc pu se frotter aux massifs Theo Custers et Stéphane Demol, et un plus affûté sur papier, Frankie Vercauteren. Voilà, c'étaient les dernières et sympathiques nouvelles du front. On peut tout leur reprocher, mais après Belgique-Standard C, certainement pas de manquer d'originalité... Jean-Louis a dit : " Celui qui résume le mieux l'état affligeant de la Fédé, c'est son président : avez-vous vu son sourire béat, son charisme de chèvre et son dynamisme d'escargot ? ? ? Le seul à même de faire changer les choses c'est Alain Courtois, quel exemple celui-là ! ! ! " Julien a dit : " Il fut un temps où nous étions craints par toutes les nations qui redoutaient d'avoir la Belgique dans le groupe... Maintenant, je vois les Azéris bondir de joie... " Roger Joakim a dit : " L'URBSFA est au football ce que Michel Daerden est à l'eau gazeuse... Pourquoi ne pas organiser un match amical contre une équipe d'ABBSA ? Ou mieux, pourquoi ne pas inscrire l'équipe nationale en ABBSA ? Les dirigeants de la Fédé devraient être rouges de honte. Dans le Sport/Foot Magazine de cette semaine, Stéphane Pauwels raconte la façon dont un jeune joueur suisse s'est blessé sur un terrain scandaleux sur lequel la Fédé a fait jouer un match amical d'équipes de jeunes. J'en ai été scandalisé. "