Manchester United aborde des semaines cruciales. Ce mercredi soir, il affronte Barcelone en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Samedi, la phalange de Sir Alex Ferguson se rend à Chelsea. En jeu, un nouveau titre.
...

Manchester United aborde des semaines cruciales. Ce mercredi soir, il affronte Barcelone en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Samedi, la phalange de Sir Alex Ferguson se rend à Chelsea. En jeu, un nouveau titre. La continuité est une des clefs du succès d'United, qui s'affaire à la préserver. La semaine dernière, trois Anglais ont reconduit leur contrat : les défenseurs Rio Ferdinand et Wes Brown et le médian défensif Michael Carrick. Tous se sont liés à long terme, moyennant un salaire plantureux. Ferdinand (29 ans) va gagner 180.000 euros par semaine, Carrick (26 ans) 100.000 euros et Brown (28 ans), affilié à Old Trafford depuis ses douze ans, quelque 75.000 euros. On attend maintenant la signature de Cristiano Ronaldo (23 ans). Son salaire hebdomadaire avoisinera sans doute les 200.000 euros... La signature de Wes Brown est étonnante car Ferguson s'était plaint du manager personnel du joueur, qui aurait monté la tête de son poulain avec d'illusoires promesses. Selon Ferguson, Brown était prêt à rester mais son manager le poussait vers un autre club. Brown était un des footballeurs les moins bien payés du groupe - une notion à nuancer - avec 45.000 euros par semaine plus une prime de 15.000 euros par match. Brown a été utile cette saison, pendant la longue absence de Gary Neville, et Ferguson, qui a toujours eu un faible pour lui, souhaitait le conserver. C'est fait, à un prix somme toute abordable, selon les normes anglaises. La continuité est une chose, l'avenir en est une autre. United y songe. La saison passée, il a déjà transféré les jeunes Anderson et Nani. Le Brésilien a été très bon, le Portugais reste dans un rôle de joker. La saison prochaine, d'après les journaux, d'autres jeunes Portugais devraient rejoindre Manchester. Comme Nani et Ronaldo, ils viennent du Sporting Lisbonne. Manchester a étudié les prestations de Miguel Veloso et de Joao Moutinho dans les matches contre les Rangers. Moutinho (21 ans) est un médian offensif au style comparable à celui de Rui Costa. Veloso (21 ans) est un médian défensif, également apte à évoluer dans la dernière ligne. United ne choisit pas de noms établis - on cite Kaká à Chelsea - mais préfère les Latins, puisque dans sa région, Manchester suit aussi le duo Palacios- Valencia de Wigan. L'un est originaire du Honduras, l'autre de l'Equateur. Ils ont respectivement 23 et 24 ans et donc tout l'avenir devant eux. CHELSEA, qui avait affronté Everton jeudi, n'a pas joué le week-end passé. Sa victoire 0-1 face aux Toffees permet à l'équipe d' Avram Grant de continuer à lutter pour le titre. Ce succès l'a consolé du 1-1 face à Wigan trois jours auparavant. Grant est en guerre avec la presse écrite. L'Israélien a répondu par yes et no à toutes les questions après le duel contre Everton. IAN WRIGHT travaillait comme analyste pour la BBC depuis la fin de sa carrière active en 2001. Il met fin à cette collaboration, estimant la chaîne démodée et trop sérieuse. Il trouve que ses collègues le traitent comme un comédien. Agé de 44 ans, il va présenter les Gladiators sur la chaîne payante Sky One. Il veut travailler dans le secteur du divertissement. LEDLEY KING (27 ans, Tottenham) souffre du genou depuis un an. Cette saison, l'international n'a encore disputé que dix matches. Il a dû démentir officiellement la fin de sa carrière. La semaine dernière, Juande Ramos, le manager, a déclaré qu'il n'était pas certain que King serait encore à White Hart Lane la saison prochaine. MANCHESTER CITY : le propriétaire, Thaksin Shinawatra, n'est pas content du second tour et remet ouvertement en question le coach, Sven-GoranEriksson. On cite Felipe Scolari. DERBY COUNTY a effectué son premier transfert : Ruben Zadkovic (21 ans, Sydney), un Australien qui peut jouer dans l'entrejeu ou à l'arrière droit. CARLHOEFKENS est pratiquement en Premier League. Il suffit à West Brom de prendre un point lundi prochain à domicile, contre Southampton, 21e, pour assurer sa montée. PETER T'KINT