La direction et les entraîneurs de Gand ont fait de leur mieux pour ne pas affirmer leur ambition de jouer le titre tout en le laissant penser. Ils n'ont même émis aucune ambition en présentant avec Michel Preud'homme & Cie un staff champion...
...

La direction et les entraîneurs de Gand ont fait de leur mieux pour ne pas affirmer leur ambition de jouer le titre tout en le laissant penser. Ils n'ont même émis aucune ambition en présentant avec Michel Preud'homme & Cie un staff champion... Le changement essentiel, après l'intermède TrondSollied est la recrudescence de professionnalisme. Des changements internes -du personnel administratif comme de détails au complexe d'entraînements- ont donné un nouvel élan, symbole de ce qui doit se produire dans les trois saisons à venir. Gand veut devenir une valeur sûre du premier peloton. La saison dernière, BojanJorgacevic a prouvé qu'il était avant tout un gardien de ligne doté de réflexes athlétiques. Frank Boeckx, qui a acquis de l'expérience à Saint-Trond l'exercice précédent, est sa doublure. Mathias Goossens, un joueur du cru, est le numéro trois. Si les postes latéraux étaient insuffisamment fournis la saison passée, Gand a retrouvé en KennyThompson (Roulers) un élément chevronné pour la gauche. Il doit apporter plus de stabilité que Massimo Moia et Aleksandar Mutavdzic la saison passée. Autre alternative, le jeune BenoîtLadrière, un Milos Maric droitier qui a joué à gauche à La Louvière. L'arrière droit a posé problème pendant la préparation. Le nouveau staff considère RobertoRosales comme un médian, compte tenu de ses qualités offensives et techniques, d'autant que, mis sous pression, il défend moins bien. Preud'homme voulait tester Martens et RoyMyrie, le transfert costaricain, mais tous deux se sont blessés, respectivement au ménisque et aux abdominaux. De tous les essais, c'est finalement ChristopheGrondin qui a émergé, même s'il n'a pas été non plus épargné par les blessures. Dans l'axe, Dario Smoje a enfin retrouvé sa forme et son punch, après son opération au tendon d'Achille. Avec AdrianoDuarte, MarkoSuler, JonasDe Roeck ou Boban Grncarov, Gand dispose de cinq défenseurs axiaux pour deux postes. Aleksandar Mutavdzic sait que la concurrence de Bryan Ruiz à gauche lui sera fatale. De l'autre côté, Preud'homme a testé Rosales mais aussi Maric, médian droit de formation, et ValerySorokin. Contrairement à RandallAzofeifa, Maric manque de vista et sa dernière passe n'est pas parfaite mais il est le contraire de Bernd Thijs, qui fait circuler calmement le ballon. Maric est un fanatique. Thijs, Maric et Azofeifa possèdent un bon tir à distance, ce qui a déjà suscité quelques discussions sur les phases arrêtées pendant la préparation. La concurrence ne manque pas au c£ur de la ligne, avec Grondin et même De Roeck. Davy De Beule peut jouer à droite ou au milieu, en soutien offensif. Dans les matches amicaux, il a parfois été lancé dans les dernières secondes : il sait donc où se situer dans la hiérarchie. Abdulrazak Ekpoki semblait très fort de la tête en championnat slovène mais il a eu du mal à se faire au niveau des Buffalos. Avec ZlatanLjubijankic, longtemps sur la touche suite à une opération au ménisque la saison passée, et DominicFoley, Preud'homme a deux attaquants qui aiment décrocher. Les matches de préparation ont révélé qu' ErnestNfor ou AdekamniOlufade seraient le complément d'un de ces deux hommes. Foley et Olufade étaient associés sous la direction de GeorgesLeekens mais Preud'homme a déclaré que cela n'avait plus nécessairement de signification. Le sens du but de Foley (11 réalisations la saison passée) et d'Olufade (9) n'est plus à démontrer. On ignore toujours le potentiel de Ljubijankic. Exclu à Courtrai, Nfor ratera en tout cas le coup d'envoi du championnat. La défense -les flancs et le duo central- a posé problème la saison passée sous la direction de Sollied. Gand a encaissé 46 buts. Le transfert de Duarte, Thompson et Myrie doit résoudre le problème. Boeckx et Duarte sont les seuls transferts payants. KhalilouFadiga et DjordjeSvetlicic sont partis. Gand a compris le message de Preud'homme : il ne lui faut pas grand-chose pour améliorer l'équipe qui a disputé la finale de la Coupe. Par contre, l'approche et l'encadrement ont changé ou, comme Michel Louwagie l'exprimait lors de la présentation de l'équipe : " Nos joueurs ne s'entraînent plus comme des footballeurs mais comme de vrais sportifs ". Il attend certainement des prestations à l'avenant. par raoul de groote