"Nous, on essaye simplement de rester en D1 tandis qu'Anderlecht joue la Ligue des Champions ", a dit Sergio Brio après la défaite, lourde par les chiffres, de Mons au Stade Constant Vanden Stock. Pourtant, pendant une heure, les deux équipes ont fait jeu égal et les Dragons ont même ouvert le score au terme d'une combinaison éclair entre Jari Niemi et Wamberto.
...

"Nous, on essaye simplement de rester en D1 tandis qu'Anderlecht joue la Ligue des Champions ", a dit Sergio Brio après la défaite, lourde par les chiffres, de Mons au Stade Constant Vanden Stock. Pourtant, pendant une heure, les deux équipes ont fait jeu égal et les Dragons ont même ouvert le score au terme d'une combinaison éclair entre Jari Niemi et Wamberto. Vincent Kompany û par ailleurs auteur d'un match magnifique û s'était planté en cette occasion et, finalement, il a fallu un heureux concours de circonstances (un penalty, un rebond, une passe cadeau) pour que les Mauves mènent 3-1. Et puis, il y eut le bijou d' Aruna Dindane, qui pourrait aussi être le coureur de 100 mètres le plus rapide de Côte d'Ivoire. "On n'y est plus ", a reconnu le président Roger Vanden Stock, " Il est temps que le championnat se termine ". " Les joueurs manquaient de confiance ", a dit Hugo Broos. Qu'Anderlecht ne joue pas bien depuis la sortie de l'hiver est une évidence. Avant la victoire contre Mons, les Bruxellois n'avaient récolté que neuf points sur 21. Pourtant, à la mi-février, après la 22e journée, ils comptaient 18 points d'avance sur le Standard et 21 sur le Club Brugeois. Il y a ceux pour qui tout s'explique par l'absence de fond de jeu des Mauves, vu que Broos boude le talent créatif de Pär Zetterberg, pourtant un des joueurs les plus talentueux du championnat, qui fait en sorte que l'équipe soit toujours requinquée par ses montées au jeu. C'est vrai, mais Zetterberg n'a pas plus ou moins joué au premier tour quand (même en n'étant pas des plus académiques) Anderlecht se montra drôlement plus efficace. En fait, une seule constatation s'impose vraiment : ça coince depuis qu' Ivica Mornar est parti à Portsmouth ! L'équilibre créé en début de saison par Broos en 4-4-2 en plaçant Aruna Dindane et le Croate en pointe (du fait de l'absence pour blessure de Nenad Jestrovic et de l'arrivée de Christian Wilhelmsson au flanc droit) avait immédiatement été performant. En partant pour l'Angleterre, l'international croate en était à dix goals et sept assists. Face à la volonté du joueur qui flairait le magot, le club a estimé que vu l'avance au classement et l'offre anglaise, le risque était prenable... d'autant que les nouvelles du retour en forme de Jestrovic étaient positives. Mais le Serbe a ramé, a été suspendu et n'a jamais pu remplacer Mornar à côté de Dindane. Ni en termes de chiffres (il a encore trop peu joué pour ça), ni en termes de complémentarité (Mornar et Dindane étant davantage au service l'un de l'autre). Dindane n'étant plus lui-même depuis le départ du divin chauve, on a trop naïvement pensé que c'était le Soulier d'or qui avait tourné la tête de l'Ivoirien. Mais la rupture d'équilibre s'expliquait autrement. Encore heureux qu' Oleg Iachtchouk retrouva à point nommé son meilleur niveau. Le Belgo-Ukrainien en est déjà à huit buts ! Bon, Anderlecht finira bien par être champion et s'il ne fait pas assez rêver actuellement, il le fera bien demain. Tous les nouveaux joueurs qui ont fait leur apparition en équipe première cette saison n'ont démontré qu'une partie de leur potentiel : Kompany, Wilhelmsson, Anthony Vanden Borre (on a hâte de le voir complètement libéré pour aller au bout de ses montées en ligne, de ses recherches de une-deux et de ses essais au but), Tristan Peersman. On attend aussi avec impatience le retour de Junior et l'explosion d'autres promesses du club qui imposeront, il faut l'espérer, un football meilleur. Et pendant ce temps-là, Ivica fait surtout banquette à Portsmouth où il n'a joué que six fois en Premier League (un but) et deux fois en FA Cup. par John Baete" Cela coince depuis que l'international croate EST PARTI À PORTSMOUTH "