COACH Sylvinho Bra, 12/04/1974

Après avoir fait partie du staff de plusieurs clubs brésiliens, de l'Inter Milan et de la Seleçao, il a pris en main l'équipe olympique brésilienne. Lyon est son premier club comme T1.

Passé par Arsenal, le Barça et Manchester City entre autres, il a remporté la Ligue des Champions à deux reprises mais ne compte que 6 sélections avec le Brésil où il était barré par Roberto Carlos.

Il est le premier entraîneur étranger des Gones depuis 1982.

transferTs In

Andersen (UC Sampdoria, Ita), Fofana (GFC Ajaccio), Lucas (Flamengo, Bra), Mendes & Koné (Lille OSC), Tatarusanu (FC Nantes).

Out

Fekir (Betis, Esp), Gorgelin (Le Havre AC), Kemen (FC Niort), Mendy (Real Madrid, Esp), Morel (Stade Rennes), Ndombélé (Tottenham, Eng), Owusu (KAA Gent, Bel).

VEDETTE Memphis Depay

Avant l'éclosion des Van Dijk, De Ligt ou De Jong, c'était lui the next big thing du football néerlandais. Lancé dans le grand bain de la Eredivisie dès 2011, il éclate véritablement au PSV deux ans plus tard, ce qui lui vaut une place dans les 23 Oranje au Mondial brésilien. Deux saisons et 42 buts plus tard, il prend congé d'Eindhoven, direction Manchester United qui débourse 34 millions. C'est là que le conte de fées vire au cauchemar : irrégulier, incapable de se montrer décisif, le Néerlandais est définitivement classé par José Mourinho et doit rejoindre l'OL pour trouver du temps de jeu. Si ses débuts sont difficiles, on lui reproche son individualisme, Depay s'impose finalement et est désormais l'un des leaders des Gones, comme en témoigne son capitanat depuis le départ de Nabil Fékir.

Sylvinho, PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
Sylvinho © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
Memphis Depay, BELGAIMAGE
Memphis Depay © BELGAIMAGE
Après avoir fait partie du staff de plusieurs clubs brésiliens, de l'Inter Milan et de la Seleçao, il a pris en main l'équipe olympique brésilienne. Lyon est son premier club comme T1. Passé par Arsenal, le Barça et Manchester City entre autres, il a remporté la Ligue des Champions à deux reprises mais ne compte que 6 sélections avec le Brésil où il était barré par Roberto Carlos. Il est le premier entraîneur étranger des Gones depuis 1982. Andersen (UC Sampdoria, Ita), Fofana (GFC Ajaccio), Lucas (Flamengo, Bra), Mendes & Koné (Lille OSC), Tatarusanu (FC Nantes). Fekir (Betis, Esp), Gorgelin (Le Havre AC), Kemen (FC Niort), Mendy (Real Madrid, Esp), Morel (Stade Rennes), Ndombélé (Tottenham, Eng), Owusu (KAA Gent, Bel). Avant l'éclosion des Van Dijk, De Ligt ou De Jong, c'était lui the next big thing du football néerlandais. Lancé dans le grand bain de la Eredivisie dès 2011, il éclate véritablement au PSV deux ans plus tard, ce qui lui vaut une place dans les 23 Oranje au Mondial brésilien. Deux saisons et 42 buts plus tard, il prend congé d'Eindhoven, direction Manchester United qui débourse 34 millions. C'est là que le conte de fées vire au cauchemar : irrégulier, incapable de se montrer décisif, le Néerlandais est définitivement classé par José Mourinho et doit rejoindre l'OL pour trouver du temps de jeu. Si ses débuts sont difficiles, on lui reproche son individualisme, Depay s'impose finalement et est désormais l'un des leaders des Gones, comme en témoigne son capitanat depuis le départ de Nabil Fékir.