Adresse : Ispilantou Alexandra 170,

18534 Piraeus

Tél. : 00 30 210 41 43000

Fax : 00 30 210 41 43 113 ;

00 30 210 41 43 114

Internet : www.olympiacos.org

Palmarès européen : -

la star RIVALDO

Après son éclosion au Deportivo (41 matches, 21 buts) en 1996-1997 et cinq saisons de vaches grasses à Barcelone, où Vitor Borba Ferreira (32 ans), de son nom officiel, a marqué 86 buts en 157 joutes, Rivaldo est parti à l'AC Milan : le courant ne passait pas entre l'artiste brésilien et Louis van Gaal, qui lui reprochait sa fainéantise. En Italie, Rivaldo n'a pas cassé la baraque, il ne s'est même pas imposé comme titulaire. Il n'a trouvé le chemin du but qu'à cinq reprises en 22 matches et a accumulé les blessures musculaires. Rivaldo, qui a eu une part importante dans la conquête du sacre mondial en 2002, a rejoint Cruzeiro. L'attaquant n'y a joué que dix matches (un but) et a quitté le club par solidarité envers Wanderlei Luxemburgo, limogé. Cela n'a pas chagriné Cruzeiro. A l'Olympiakos, Rivaldo espère terminer sa carrière en beauté.

LA tactique

Avec le retour du Serbo-grec Dusan Bajevic, qui lui avait valu trois titres consécutifs à la fin des années 90, le multiple champion grec espère enfin réussir sa percée internationale. Il a consenti d'énormes sacrifices pour arriver à ses fins. Son plus beau coup est le transfert de Rivaldo même si depuis la Coupe du Monde 2002, le Brésilien n'a plus beaucoup joué et est resté inactif plusieurs mois après avoir cassé son contrat avec l'AC Milan. Avant tout, Bajevic doit ramener la sérénité au sein du club, qui reste sur un championnat raté. Tactiquement, il est très souple, à partir d'une occupation de terrain en 4-4-1-1 ou en 4-3-2-1. Sa base ne change cependant pas : une défense à quatre dont les flancs doivent apporter de la profondeur. La saison passée, la défense a été le point faible de l'équipe, d'où le transfert de l'Argentin GabrielSchurrer. Dans l'entrejeu, deux pare-chocs, IeroklisStoltidis et Pantelis Kafes (ou le Croate IvanRezic). Ils doivent faire oublier ChristianKarembeu, qui a rejoint le Servette Genève. Rivaldo obtient un rôle libre derrière son compatriote Giovanni, l'avant-centre. L'attaque est le compartiment le moins étoffé.

Adresse : Ispilantou Alexandra 170, 18534 Piraeus Tél. : 00 30 210 41 43000 Fax : 00 30 210 41 43 113 ; 00 30 210 41 43 114 Internet : www.olympiacos.org Palmarès européen : -Après son éclosion au Deportivo (41 matches, 21 buts) en 1996-1997 et cinq saisons de vaches grasses à Barcelone, où Vitor Borba Ferreira (32 ans), de son nom officiel, a marqué 86 buts en 157 joutes, Rivaldo est parti à l'AC Milan : le courant ne passait pas entre l'artiste brésilien et Louis van Gaal, qui lui reprochait sa fainéantise. En Italie, Rivaldo n'a pas cassé la baraque, il ne s'est même pas imposé comme titulaire. Il n'a trouvé le chemin du but qu'à cinq reprises en 22 matches et a accumulé les blessures musculaires. Rivaldo, qui a eu une part importante dans la conquête du sacre mondial en 2002, a rejoint Cruzeiro. L'attaquant n'y a joué que dix matches (un but) et a quitté le club par solidarité envers Wanderlei Luxemburgo, limogé. Cela n'a pas chagriné Cruzeiro. A l'Olympiakos, Rivaldo espère terminer sa carrière en beauté. Avec le retour du Serbo-grec Dusan Bajevic, qui lui avait valu trois titres consécutifs à la fin des années 90, le multiple champion grec espère enfin réussir sa percée internationale. Il a consenti d'énormes sacrifices pour arriver à ses fins. Son plus beau coup est le transfert de Rivaldo même si depuis la Coupe du Monde 2002, le Brésilien n'a plus beaucoup joué et est resté inactif plusieurs mois après avoir cassé son contrat avec l'AC Milan. Avant tout, Bajevic doit ramener la sérénité au sein du club, qui reste sur un championnat raté. Tactiquement, il est très souple, à partir d'une occupation de terrain en 4-4-1-1 ou en 4-3-2-1. Sa base ne change cependant pas : une défense à quatre dont les flancs doivent apporter de la profondeur. La saison passée, la défense a été le point faible de l'équipe, d'où le transfert de l'Argentin GabrielSchurrer. Dans l'entrejeu, deux pare-chocs, IeroklisStoltidis et Pantelis Kafes (ou le Croate IvanRezic). Ils doivent faire oublier ChristianKarembeu, qui a rejoint le Servette Genève. Rivaldo obtient un rôle libre derrière son compatriote Giovanni, l'avant-centre. L'attaque est le compartiment le moins étoffé.