Tactique

Martins a loupé à deux reprises le titre et la coupe - du jamais vu au Pirée - mais le Portugais n'a pas loupé la qualification pour les poules. Thrylos (La Légende) a éliminé successivement le Viktoria Plzen (0-0, 4-0), Basaksehir (0-1, 2-0) et Krasnodar (4-0, 1-2) aux tours préliminaires, en marquant 13...

Martins a loupé à deux reprises le titre et la coupe - du jamais vu au Pirée - mais le Portugais n'a pas loupé la qualification pour les poules. Thrylos (La Légende) a éliminé successivement le Viktoria Plzen (0-0, 4-0), Basaksehir (0-1, 2-0) et Krasnodar (4-0, 1-2) aux tours préliminaires, en marquant 13 fois et en n'encaissant qu'un seul but. Le gardien Sá (Porto) et Semedo (Villarreal) - défenseur central aux côtés de Meriah - sont nouveaux et compatriotes du T1, Elabdellaoui (à droite) et Tsimikas doivent se montrer offensivement sur les flancs dans un 4-2-3-1. Bouchalakis et Guilherme, les milieux défensifs, ont aussi reçu la confiance cette saison. Le capitaine Fortounis, la plaque tournante de l'entrejeu depuis des années, s'est blessé en préparation, de sorte que Valbuena (34 ans, arrivé gratuitement de Fenerbahçe) doit mener les manoeuvres. Devant, le Portugais Podence et Masouras, les deux ailiers, perturbent l'adversaire par leurs incessants changements de position. À la pointe de l'attaque, Martins compte sur l'expérimenté Espagnol Guerrero, mais à Krasnodar, le nouveau venu El Arabi a aussi laissé bonne impression en inscrivant deux buts. Si Olympiacos peut jouer la CL, il le doit en grande partie à Guerrero. L'attaquant espagnol a été l'auteur d'un magnifique raid solitaire contre le Viktoria Plzen (ponctué d'un but) et a ouvert la marque en play-offs contre Krasnodar. Il n'a entamé son aventure étrangère que l'été dernier, à 28 ans, après des passages à Albacete, Gijón et Leganés notamment.