Une Parisienne bien inspirée a décidé de jouer la grille inverse de son mari au sacro-saint Loto Foot de nos voisins français et a empoché 593.300 euros. La dernière fois que tu aurais mieux fait de faire confiance à ta moitié ?
...

Une Parisienne bien inspirée a décidé de jouer la grille inverse de son mari au sacro-saint Loto Foot de nos voisins français et a empoché 593.300 euros. La dernière fois que tu aurais mieux fait de faire confiance à ta moitié ? OLIVIER VERDON : Mais je fais confiance à ma moitié ! Elle me donne d'ailleurs souvent de bons conseils. Et inversement. Dans nos rôles de parents respectifs surtout. On a un petit garçon de trois ans et une petite fille de quatorze mois. Un apprentissage quotidien ( rires). Puisque l' Italie veut introduire une taxe sur le plastique et le sucre, Coca-Cola menace de délocaliser ses entreprises en Albanie. La dernière fois que tu as décidé de fuir tes responsabilités ?VERDON : Je ne les fuis pas, je les assume. Dans le foot, cela se traduit par une chose simple : j'aimerais bien tirer les penalties. Je les bottais déjà du temps où j'étais capitaine avec la réserve de Bordeaux. Et j'étais le premier sur la liste avec le Bénin lors de la dernière CAN. C'est d'ailleurs moi qui ai tiré et marqué le premier tir au but contre le Maroc en huitièmes de finale de la dernière CAN. À Eupen, j'ai déjà essayé de convaincre Milicevic de me laisser tirer. J'attends encore qu'il accepte. Mais je sens qu'il va finir par craquer. Un ancien postier japonais risque des poursuites après la découverte chez lui par la police d'une montagne de courrier accumulé et qu'il avait trouvé, selon les médias locaux, "trop barbant" de distribuer. La dernière fois que tu as frôlé le burn out ? VERDON : Des fois, ce n'est pas facile. Avec Bordeaux, je me suis blessé deux fois en peu de temps. La première fois, je me déchire les quadriceps en rentrant dix minutes contre Marseille ( pour sa seule apparition en Ligue 1, ndlr). La seconde, c'est une entorse au genou un mois et demi plus tard pour mon retour à la compétition avec la réserve. Malgré ça, je n'ai pas perdu mon objectif de vue : jouer la Ligue des Champions et disputer une Coupe du monde avec le Bénin. Un procureur turc a requis jusqu'à 18 ans de prison contre un ancien livreur accusé d'avoir craché dans une pizza avant de la remettre au client. Les faits se sont déroulés le 24 décembre 2017 et ont été immortalisés par les images de vidéosurveillance de l'immeuble. En même temps, qu'est-ce qu'il y a de plus déprimant que de commander une pizza le soir de Noël ? VERDON : Chacun ses goûts, mais c'est vrai que moi, je suis plutôt de l'école foie gras, saumon en entrée ; dinde farcie, pommes de terre sautées, haricots verts en plat de résistance. Classique, mais propre. Efficace quoi. Bon après, je dois aussi avouer que je ne cuisine pas et que je mets juste les pieds sous la table. Donc bon, pour une soirée en solo, la pizza pourquoi pas. Mais pas le 24 quoi ! Un quinquagénaire indien est décédé des suites d'un incident violent avec son coq de combat, alors qu'ils étaient en route pour une compétition a rapporté la chaîne américaine CNN. La dernière fois que tu as été trahi par un des tiens ? VERDON : Jamais ! Et pour cause, je marche avec peu d'amis. J'en ai deux. Un pizzaiolo rencontré il y a cinq ans et un ami d'enfance. Le reste, c'est la famille et mes trois agents historiques. Eux ne me lâcheront jamais. Ce n'est pas que je ne fais pas confiance aux autres, mais je me protège. Kobe Bryant nous a quittés, à 41 ans, ce dimanche 26 janvier. Tu as déjà pleuré la mort d'un inconnu ? VERDON : Celle de Kobe Bryant m'a touché. Plus petit, j'étais un mordu de basket. Et plus particulièrement des Lakers. Je regardais les matchs la nuit avec mon grand frère. Sa mort m'a attristé. Pour lui. Pour sa fille. Pour le couple qui les accompagnait et le pilote aussi. Ce sont des drames qui font relativiser beaucoup de choses. Aux États-Unis, un homme a demandé à un tribunal de l'Iowa de lui accorder l'autorisation de défier en duel, au sabre, son ex-femme et l'avocat de celle-ci. Toi, c'est qui la personne que tu rêverais de faire monter sur le ring ? VERDON : Je n'ai pas d'ennemi. Pas à ma connaissance, du moins. Se faire discret, éviter les embrouilles, c'est mon credo. Après, si quelqu'un veut venir me défier à la régulière, je suis partant, hein ( rires).