Oui et non. On va compenser cette perte par une couverture accrue sur le web. Ces dernières années, la consommation de la discipline a été grandissante sur cette plate-forme. Le web est l'endroit où les amateurs de rallye se retrouvent. Les audiences le prouvent. Il y a des fans qui suivent chacune des spéciales, viennent voir le débriefing vidéo de la journée, l'interview de Thierry Neuville, etc. La présence de Neuville et ses victoires, la lutte pour le titre entre lui, Tanak et Ogier... Ces éléments renforcent l'attrait. Cette année, nous allons insérer de nouveaux contenus, avec la possibilité pour les internautes de poser leurs questions à Neuville. Nous serons dans l'instantané au lieu de travailler sur des sujets diffusés une semaine après la course. Pour le reste, la programmation reste similaire avec la diffusion d'une spéciale le samedi sur Auvio et la power-stage en direct télé et sur Auvio le dimanche. Au Monte-Carlo, nous pourrons même proposer la première spéciale sur le web.

Ogier est le favori pour le titre en rallye. " Olivier Gaspard

Avec la suppression d'Automobile, vous n'avez pas eu peur que la RTBF diminue la couverture médiatique des courses ?

Non. La RTBF reste très présente sur le sport automobile, avec la F1, le MotoGP... La priorité est de garder ces contenus. C'est toujours un moment difficile quand on supprime quelque chose. Il faut rester conscient que cette offre reste très intéressante pour une chaîne publique.

Pour le reste, c'est l'éternelle question. Neuville a été cinq fois vice-champion du monde... Le titre, c'est pour cette année ?

Je pense que ce sera encore un combat entre trois pilotes. Neuville va pouvoir faire jeu égal avec Tanak, surtout qu'il dispose d'une voiture construite pour lui. L'Estonien s'est mis en difficulté en rejoignant une équipe qu'il ne connaît pas. On a dit que c'était une façon de mettre des bâtons dans les roues de Neuville. Mais le discours était déjà similaire quand Hyundai a recruté Mikkelsen, Paddon ou Loeb. Or, aucun d'eux n'est parvenu à être meilleur que Thierry. Recruter le champion du monde n'est pas un désaveu pour une équipe qui recherche le meilleur et ambitionne le titre chez les constructeurs. Quand le Real transfère Hazard, ce n'est pas pour aller à l'encontre de Modric ou Benzema. Ogier est parti chez Toyota et il est mon favori : il a été six fois champion du monde et il va rouler avec la meilleure voiture du précédent championnat. Mais je pense que tout se jouera sur des détails.

Oui et non. On va compenser cette perte par une couverture accrue sur le web. Ces dernières années, la consommation de la discipline a été grandissante sur cette plate-forme. Le web est l'endroit où les amateurs de rallye se retrouvent. Les audiences le prouvent. Il y a des fans qui suivent chacune des spéciales, viennent voir le débriefing vidéo de la journée, l'interview de Thierry Neuville, etc. La présence de Neuville et ses victoires, la lutte pour le titre entre lui, Tanak et Ogier... Ces éléments renforcent l'attrait. Cette année, nous allons insérer de nouveaux contenus, avec la possibilité pour les internautes de poser leurs questions à Neuville. Nous serons dans l'instantané au lieu de travailler sur des sujets diffusés une semaine après la course. Pour le reste, la programmation reste similaire avec la diffusion d'une spéciale le samedi sur Auvio et la power-stage en direct télé et sur Auvio le dimanche. Au Monte-Carlo, nous pourrons même proposer la première spéciale sur le web. Avec la suppression d'Automobile, vous n'avez pas eu peur que la RTBF diminue la couverture médiatique des courses ? Non. La RTBF reste très présente sur le sport automobile, avec la F1, le MotoGP... La priorité est de garder ces contenus. C'est toujours un moment difficile quand on supprime quelque chose. Il faut rester conscient que cette offre reste très intéressante pour une chaîne publique. Pour le reste, c'est l'éternelle question. Neuville a été cinq fois vice-champion du monde... Le titre, c'est pour cette année ? Je pense que ce sera encore un combat entre trois pilotes. Neuville va pouvoir faire jeu égal avec Tanak, surtout qu'il dispose d'une voiture construite pour lui. L'Estonien s'est mis en difficulté en rejoignant une équipe qu'il ne connaît pas. On a dit que c'était une façon de mettre des bâtons dans les roues de Neuville. Mais le discours était déjà similaire quand Hyundai a recruté Mikkelsen, Paddon ou Loeb. Or, aucun d'eux n'est parvenu à être meilleur que Thierry. Recruter le champion du monde n'est pas un désaveu pour une équipe qui recherche le meilleur et ambitionne le titre chez les constructeurs. Quand le Real transfère Hazard, ce n'est pas pour aller à l'encontre de Modric ou Benzema. Ogier est parti chez Toyota et il est mon favori : il a été six fois champion du monde et il va rouler avec la meilleure voiture du précédent championnat. Mais je pense que tout se jouera sur des détails.