Quel dispositif allez-vous déployer ?
...

Quel dispositif allez-vous déployer ? Nous allons diffuser trois étapes : la 9e (vendredi 21 h sur Auvio), la 21e (samedi 22h30 sur Auvio) et la power stage (dimanche 3 h sur La Deux et Auvio, avec une rediffusion à 15h). Un reportage Grand Format sera créé pour le Week-end Sportif, ... La semaine suivante, le magazine Auto Mobile proposera aussi un retour. On sera présent en radio dans les journaux des sports et sur Classic 21 dans l'émission Moteurs du samedi. Il y aura beaucoup de contenus sur le web et les réseaux sociaux car le rallye y est très suivi : débriefing, interviews, suivi étape par étape à la minute près, etc. La question à 1.000 euros : qui sera champion du monde ? C'est du 50/50. Ogier a trois points d'avance. On peut parler de quatre car le règlement prévoit une unité bonus pour celui qui gagne le premier rallye de la saison, en cas d'égalité finale. Et Ogier s'est imposé à Monte-Carlo. Le Français aura le désavantage d'ouvrir la course. Or, l'Australie est la course où on " balaie " le plus. Il faut espérer que Neuville installe un écart dès la première journée et que d'autres pilotes s'intercalent entre eux. Si Neuville est 5e et Ogier 6e, il lui reprendra deux points et il " suffirait " d'en grappiller deux autres dans la power-stage pour être champion. J'espère que le titre se jouera dans la power-stage : ce serait une belle apothéose. Si Neuville finit 2e, ce sera la 4e fois et il entretiendra son image de Poulidor du rallye... Sur l'ensemble de l'année, il n'a pas grand-chose à se reprocher. Même quand cela allait moins bien pour lui, il n'a pas commis beaucoup d'erreurs. Au Portugal, Ogier a dû repartir en rallye 2 parce qu'il avait fauté. Ce qui n'est jamais arrivé à Neuville, hormis en Turquie mais à cause d'un problème mécanique. Neuville a été le plus régulier alors que sa voiture doit suivre la cadence des autres, vu qu'elle n'est plus aussi performante. En 2017, on avait déjà dit que ce serait " cette année ou jamais. " Or, en 2019, l'écart sera une nouvelle fois minime entre les pilotes. En face de lui, ce n'est pas non plus n'importe qui. Ogier a été sacré 5 fois. Ce dont Neuville a besoin, c'est d'un peu de réussite. Il y a eu quelques échanges verbaux entre Neuville et Ogier durant la saison... Ogier aime jouer sur le côté psychologique. Il avait déjà agi de cette manière avec Latvala. Mais Neuville n'y est pas perméable et il évite de rentrer dans ce jeu. Il existe quand même un grand respect entre les deux pilotes car ils savent ce que cela coûte de rouler en rallye.