MERCREDI 13/11/13

Je prends mon petit-déjeuner. J'essaye que celui-ci soit équilibré même si je ne dois pas trop faire attention car je ne prends pas de poids. A cette époque-ci de l'année, j'ai même tendance à perdre deux ou trois kilos de muscles. Je mange des oeufs, un peu de charcuterie, un fruit et je bois du thé.
...

Je prends mon petit-déjeuner. J'essaye que celui-ci soit équilibré même si je ne dois pas trop faire attention car je ne prends pas de poids. A cette époque-ci de l'année, j'ai même tendance à perdre deux ou trois kilos de muscles. Je mange des oeufs, un peu de charcuterie, un fruit et je bois du thé. Durant une vingtaine de minutes, je fais toute une série d'exercices de mobilisation. On cherche à assouplir les tendons opérés, mais aussi les pieds. Je dois les répéter deux ou trois fois au cours de la journée. Je dois, par exemple, faire rouler une balle de tennis sous la plante de mes pieds ou encore ramener la pointe des pieds vers moi. Ces exercices m'ont été préparés par Didier Verhasselt, notre kiné. Pendant 45 minutes, un cool pack maintenu à une température de deux degrés est mis sur mes tendons. Cela permet d'éviter les inflammations et de faire dégonfler cette partie du pied qui a parfois tendance à enfler. Ceci n'est absolument pas douloureux. C'est l'heure de manger. Il faut reconnaître que j'apprécie faire la cuisine. Bien sûr, c'est plus agréable à midi qu'un soir de pleine saison, quand je rentre fatiguée à la maison. Je me rends chez le kiné pour une séance d'une heure. Pendant celle-ci, on va de nouveau travailler la mobilité du pied. Il y a aussi des exercices visant à détendre les mollets. Depuis quinze jours, je peux conduire moi-même. Ce qui est beaucoup plus facile pour me déplacer (rires). Pendant près de 1 h 45, je fais de la musculation. Je travaille toutes les parties du corps, à l'exception de mes pieds bien sûr. Je fais aussi un peu de cardio sur un vélo et des abdominaux. Je file à mes cours d'anglais. Depuis le mois d'août, je suis des leçons en tête-à-tête avec une dame. Et ce, grâce à l'Adeps. Je compte bien les continuer après le stage à Lanzarote, à raison de trois fois par semaine en hiver et deux en été. C'est l'heure de me détendre. J'évite de m'endormir après minuit. Pour le moment, je suis plongée dans un livre de mode : " Stratégies et dessous des grandes marques ". RECUEILLIS PAR DAVID LEHAIRE