Année de fondation : 1925
...

Année de fondation : 1925 Président : Evangelos Marinakis Stade : Georgios Karaiskakis (33.334 places) Site : www.olympiacos.org Transfert le plus cher : Diogo (15 millions d'euros du Portuguesa Sao Paulo en 2008) Palmarès : 38 titres, 24 Coupes, 14 doublés Saison passée en CL : - Qualification : automatique La saison dernière, l'Olympiacos et Ernesto Valverde se demandaient à quel poste Mirallas (23 ans) était le plus rentable : sur l'aile droite ou en attaque ? Auteur de 14 buts, l'international belge se sent mieux devant, même s'il est parfois encore déplacé à droite. Mirallas aime se déplacer, voire reculer. Quoi qu'il en soit, ses buts et ses déclarations fortes ont fait de la révélation 2010 le chouchou du public, un amour réciproque puisque Mirallas a reconduit son contrat jusqu'en 2014. L'Olympiacos presse son adversaire dans son camp, pour mieux contrarier son jeu et éviter trop de pertes de balle. Les ailiers et les backs sont chargés de l'essentiel du travail offensif. Le club grec prône le 4-4-1-1 mais peut aligner deux attaquants, Mirallas et Djebbour. Riera glisse alors à gauche et Fetfatzidis occupe la droite. Yeste peut remplacer le régisseur, Ibagaza ou occuper un autre poste. Fejsa est susceptible de remplacer Modesto au milieu défensif. Valverde dispose d'un noyau rodé, aucun titulaire n'ayant quitté l'équipe, dont les Espagnols forment l'épine dorsale. Riera a délivré huit assists la saison passée, Mirallas a inscrit 14 buts et Fuster douze. L'attaque, bien soutenue par Ibagaza, est le meilleur secteur de l'Olympiacos, une ligne très bien occupée aussi. Cependant, l'inexpérience de l'équipe en Ligue des Champions peut poser problème, d'autant qu'en championnat déjà, l'équipe a eu du mal à maintenir un rythme élevé pendant 90 minutes. Août 2010, un chapitre de 14 ans se referme. L'Olympiacos change de direction. Ewald Lienen, nommé par l'ancien président, vient de rater la qualification pour la Ligue des Champions. Le nouveau patron prend l'avion pour embaucher Valverde, qui a réussi le doublé avec le club grec en 2009 et est adulé par les supporters. Avec quelques renforts, Valverde remporte le titre. Cette saison sera plus difficile car l'équipe ne peut plus se contenter d'un titre. Elle doit aussi récolter des succès internationaux : les huitièmes de finale constituent l'objectif minimum. L'Espagnol est un travailleur, féru de détails, qui prépare minutieusement entraînements et matches. On le surnomme la Fourmi. Durant sa carrière de joueur, le médian offensif a disputé avec l'Espanyol la finale des Coupe UEFA contre Leverkusen, qu'il a perdue aux tirs au but.