Le gang des Lyonnais est bien parti afin de faire sauter, pour la cinquième fois consécutivement, la banque de la L1 en fin de saison. Marseille, par contre, doit ajouter de plus en plus d'eau à son pastis. Leader du classement général, l'équipe de Gérard Houllier ne se contente pas de ce strapontin et prépare les missions européennes qui ne tarderont pas à figurer à son menu. Pour cela, Lyon a signé deux gros coups sur le marché des transferts. Lyon s'est mis au portugais. Le Champion de France a été cherché ...

Le gang des Lyonnais est bien parti afin de faire sauter, pour la cinquième fois consécutivement, la banque de la L1 en fin de saison. Marseille, par contre, doit ajouter de plus en plus d'eau à son pastis. Leader du classement général, l'équipe de Gérard Houllier ne se contente pas de ce strapontin et prépare les missions européennes qui ne tarderont pas à figurer à son menu. Pour cela, Lyon a signé deux gros coups sur le marché des transferts. Lyon s'est mis au portugais. Le Champion de France a été cherché Tiago (24 ans) à Chelsea. Ce milieu de terrain, excellent relayeur ne détestant pas marquer un but, était sur une voie de garage à Londres. Ancien du Sporting Braga et de Benfica, il a coûté 10 millions d'euros. Mais l'affaire la plus spectaculaire est bel et bien l'arrivée d'une vedette brésilienne : Fred, 21 ans, 1,85 m et 75 kg, le buteur de Cruzeiro. Il y a un an, ce buteur ( FredericoChavesGuides) avait été proposé pour cinq millions d'euros aux meilleurs clubs européens. Un an et 40 buts (en 43 matches) plus tard, son prix est passé à 15 millions d'euros. Il est le deuxième joueur le plus cher de l'histoire de Lyon après Sonny Anderson qui, en 1999, était venu du FC Barcelone pour 17,5 millions d'euros. Lyon surfe sur la vague brésilienne et a souvent eu à se féliciter de ses Cariocas. Cette opulence et cette politique porteuse d'avenir contrastent avec la morosité qui règne chez le futur adversaire du Germinal Beerschot en Coupe de l'UEFA : Marseille. Jean Fernandez, le coach, s'arrache les cheveux. Le moteur ne tourne pas en championnat et les dirigeants font le gros dos. Heureusement, il y a Zinédine Zidane. Il a relancé l'équipe de France et, dans les médias, on en parle plus que des ennuis de la lanterne rouge marseillaise. Du côté du Vieux Port, les plus fidèles supporters doivent se dire que cette apathie ne présage rien de bon. ( P. Bilic) IBRAHIMA FAYE, ex-Gand et Caen, est prêté pour un an à Troyes. SIDNEY GOVOU est finalement resté à Lyon qui exigeait 15 millions d'euros pour un transfert. JARDEL s'était entraîné durant quelques jours à Nancy mais il est finalement parti à Ankaraspor. LASZLO BOLONI, le coach de Rennes, est menacé suite au mauvais début de championnat de son club. MONACO ne s'est toujours pas remis du départ de Julien Rodriguez vers les Glasgow Rangers. Ses équipiers sont peinés mais, lui, il a trouvé ses marques en Ecosse. TONY CASCARINO, l'ancien Marseillais, consultant apprécié, est un joueur de poker professionnel : cette passion lui a rapporté 75.000 euros l'année passée. BUTEURS 1 Carew (Lyon), Pauleta (PSG) 4 buts ; 3 De Melo (Le Mans), Kroupy (Nancy), Dallet (Troyes) 3. P.Bilic