Leur avis

Wim De Corte directeur technique
...

Wim De Corte directeur technique Nous avons dû donner de l'oxygène à notre noyau, suite au départ de gars décisifs comme Thomas Henry et Kamal Sowah. Nous voulions renforcer notre équipe sur le plan qualitatif et nous y sommes parvenus. À un moment donné, il y a eu trop peu de concurrence mais celle-ci s'est accrue. Nous avons dû être très créatifs dans nos transferts, car Thomas ne nous a quittés que le 21 août. Nous n'avons donc eu que dix jours pour chercher des alternatives pour pallier ces départs. Il nous fallait des joueurs capables de convertir nos occasions, comme le capitaine Xavier Mercier. Malheureusement, de tels joueurs étaient impayables et nous avons dû compenser les départs autrement. Nous avons donc misé sur des joueurs libres ou des locations, notre équilibre budgétaire restant prioritaire. En ces temps de pandémie, nous avons vraiment senti que le marché se mettait lentement en branle, d'où de nombreux mouvements tardifs. Nous avons réalisé un véritable exploit. Je suis heureux de constater que nous alignons actuellement dix internationaux et qu'après un début de saison difficile, nous nous sommes ressaisis pour reprendre le bon cap. Nous allons sans doute connaître encore quelques hauts et bas, mais nous nous sommes déjà rapprochés des formations de la première colonne. La cohésion et l'esprit collectif sont les mots d'ordre de MarcBrys. Il ne tolère pas que les joueurs placent leur ego avant l'intérêt du groupe. Malinov, le médian bulgare si travailleur, s'est d'ailleurs déjà fait remonter les bretelles. L'Anversois aime les joueurs qui exploitent au maximum leur moteur physique, leur bagage technique et leur cerveau, afin de pouvoir exécuter toutes les tâches requises par son jeu en mouvement. Souvent, ses hommes doivent opérer une couverture individuelle sur tout le terrain. Il n'est donc pas étonnant que DeNorre, droitier qui évolue surtout à gauche, s'épanouisse à Den Dreef. Un nouveau doit toujours convaincre Brys de sa plus-value et de sa disposition à réfléchir. Une personnalité telle que Kaba, qui a écarté Rezaei du onze de base bien que celui-ci soit meilleur au pressing, a dû mettre sa fierté de côté et se muer en battant pour conquérir sa place. Özkacar, un défenseur turc gaucher de 21 ans prêté par Lyon, est devenu un pilier de l'équipe louvaniste. Dewaest, AlexisdeSart et Chakla sont expérimentés et n'ont pas connu de problèmes d'intégration. Le gardien islandais RúnarAlexRunarsson, le fils de RúnarKristinsson (ex-Lokeren) et doublure de RafaelRomo, a bien dépanné à l'Union, puis confirmé contre Gand. Les joueurs loués, Sekidika, Shengelia, Sadzoute et Kukharevych, n'ont pas encore suffisamment joué pour pouvoir être correctement jugés.