ADRESSE: Kardinaal Mercierlaan 46, 3001 Heverlee
...

ADRESSE: Kardinaal Mercierlaan 46, 3001 Heverlee TÉL.: 016/228508 INTERNET: www.ohl.be E-MAIL: info@ohl.be TWITTER: @ohl-officialFACEBOOK: OH Leuven PRÉSIDENT: Jimmy Houtput MANAGER GÉNÉRAL : Paul Van Der Schueren STADE: Eneco Stadion CAPACITÉ: 10.020 placesSPONSORS: Just Eat, Federale Verzekering, Eneco, Tegel Concept, GMS Groep et Vermarc Sport BUDGET: 4,5 millions d'eurosMalgré sa relégation, OHL a opté pour la continuité plutôt que pour la révolution de palais. Emilio Ferrera - qui, par son approche positive, avait suscité pas mal de sympathie dans l'entourage du club - a été confirmé dans ses fonctions de coach et la plus grosse partie du noyau a été conservée. L'épine dorsale doit, certes, composer sans Riou, Kanu, Bostock et Croizet mais avec les Reynaud, Le Postollec, Houdret et Kostovski, elle n'est pas totalement démunie pour autant. L'adjonction de Simaeys constitue même un plus par rapport à Kanu qui n'a jamais affiché à DenDreef le niveau qui était le sien au Standard. Lors des matches de préparation, OHL a montré qu'il était supérieurement organisé. Seul bémol : l'occupation des flancs où les départs de Remacle et, surtout, de Trossard, sont des pertes. Car qui va alimenter à bon escient Kostovski, qui a le potentiel pour devenir le meilleur buteur de la série ? A moins que la direction ne s'affaire in extremis dans ce sens. Simaeys (31) a joué tour à tour au Club Bruges, à Genk et, la saison passée, parmi l'élite russe à Samara. Psychologue diplômé, il avait à coeur de terminer sa carrière au pays et est donc retourné à ses premières amours à Louvain. On peut résolument attendre de lui qu'il se profilera comme un leader durant les mois à venir et qu'il paraphera même l'un ou l'autre but sur phase arrêtée, comme par le passé. Simaeys, qui a signé un contrat de trois ans, aura sûrement à coeur de célébrer encore une montée avec OHL, à l'image de ce qui s'était passé en 2005 en D3. Ferrera (49) a remplacé Mathijssen en novembre dernier mais n'a pas réussi à maintenir OHL parmi l'élite. La direction louvaniste n'en est pas moins satisfaite du travail que le cadet des Ferrera a accompli et lui a offert un nouveau bail de trois ans. La cité universitaire réussit donc plutôt bien au technicien bruxellois qui, à l'époque où il était encore joueur, passa trois ans au Stade Louvain entre 1987 et 1990. Les Brabançons sont ambitieux. La montée constitue, dès lors, même si la concurrence de l'Antwerp et du Lierse sera rude. D'autant plus que ces deux-là sont parés dans tous les secteurs. Ce qui n'est pas (encore) le cas d'OHL. Kenneth Houdret (Charleroi), Fazli Kocabas (Union), Esteban Casagolda (Dender), Ben Yagan (Heist), Jeroen Simaeys (Samara, Rus) Alessandro Cerigioni (Waasland), Yves Lenaerts (Geel), Samuel Asamoah (Eupen), Charni Ekangamene (Zulte Waregem), Leandro Trossard (Genk), Matthiece Nelissen (Geel), Jordan Remacle (Antwerp), Konstantinos Rougkalas (?), John Bostock (Lens, Fra), Rudy Riou (?), Jean Calvé (?), Oleksandr Volovyk (Shaktar Donetsk, Ukr), Yohan Croizet (Malines), Kanu (?), Romero Regales (Den Bosch, Ned), Slobodan Urosevic (Napredak Krusevac, Ser)